Sermon du vendredi 20 octobre 2017, prononcé par Sa Sainteté le Calife, Hadrat Mirza Masroor Ahmad, à la mosquée Baitul-Futuh à Londres. Après le Ta'awudh, le Tashahoud et la Sourate Al-Fatiha, Sa Sainteté le Calife a déclaré :

Lors de mon sermon de la semaine dernière, j’avais présenté un extrait des dires du Messie Promis (a.s.) dans lequel il avait dépeint la situation des musulmans en général et avait déclaré : « S’ils n’eussent pas été dans cet état, s’ils n’eussent pas été aussi ignorants de l’islam et s’ils ne se fussent pas écartés de la religion, mon avènement n’eût pas eu lieu d’être. Ils sont en déclin spirituel et sont complètement ignorants de l’objectif et de la signification de l’islam. » Il déclare plus loin, et cette partie n’avait pas été mentionnée : « Ces gens affirment : « Sommes-nous en train d’enfreindre les lois de l’islam ? Nous déclarons que nul n’est digne d’être adoré à part Allah. Nous, musulmans, récitons la proclamation de la foi, accomplissons les prières, jeûnons pendant le mois du ramadan et faisons aussi de l’aumône. » Le Messie Promis (a.s.) déclare : « Mais je dis que tous leurs actes ne sont pas dignes d’être qualifiés d’actes méritoires car s’ils l’étaient pourquoi ne voyons-nous pas de résultats positifs ? Les actes ne peuvent être qualifiés de justes que s’ils sont dépourvus de corruption et d’impureté. Mais on ne voit rien de cela chez eux. »

Or nous observons aujourd’hui que les pays musulmans, ainsi que les différents groupes islamiques, sont les plus corrompus ; ils sont en train de s’entre-tuer. Chacun récite la proclamation de foi tout en tuant ceux qui en font de même et en usurpant leurs droits et essayant de nuire à leur personne par quelque moyen possible. Est-ce [vraiment] là l’enseignement du Saint Coran en fonction duquel ils sont en train d’agir ? Est-ce [vraiment] là l’exemple du Saint Prophète Muhammad (s.a.w.) qu’ils sont en train de suivre ?

Nous observons de nos jours que le matérialisme a pris de l’ampleur partout. Si on fait mention de la religion ce n’est qu’uniquement pour des intérêts politiques, afin d’établir son autorité ou afin de la protéger. La description faite par ‘Aïcha (r.a.) à propos du caractère du Saint Prophète Muhammad (s.a.w.) doit être écrite en lettres d’or, notamment :

كان خلقه القرآن

Signifiant que si vous voulez connaître à propos de la vie et des traits de caractère du Saint Prophète Muhammad (s.a.w.), sachez que le Saint Coran est sa vie ; donc lisez-le. Il a établi cet exemple afin que les croyants agissent en fonction et qu’ils ne se limitent pas à de simples déclarations. Dieu a déclaré aussi que l’on ne peut pas tisser une véritable relation avec Lui rien qu’en déclarant qu’il n’y a pas de Dieu à part Lui. Il dit : « Si vous désirez Mon amour, suivez Mon bien-aimé Prophète. Suivez son exemple et en conséquence vous deviendrez les récipiendaires de Mon amour. Vous obtiendrez ma proximité. De simples déclarations sont vaines. Par conséquent Dieu déclare :

قُلْ إِنْ كُنْتُمْ تُحِبُّونَ اللَّهَ فَاتَّبِعُونِي يُحْبِبْكُمُ اللَّهُ وَيَغْفِرْ لَكُمْ ذُنُوبَكُمْ وَاللَّهُ غَفُورٌ رَحِيمٌ

« Dis : « Si vous aimez Allāh, suivez-moi ; alors Allāh vous aimera et vous pardonnera vos péchés, et Allāh est Très-Pardonnant, Miséricordieux. » (Le Saint Coran, chapitre 3, verset 31)

Les musulmans d’aujourd’hui jouissent-ils du statut de bien-aimés de Dieu ? Les oulémas, que les musulmans croient être les favoris de Dieu, les proches de Dieu, sont ceux qui sèment le plus de désordre à travers le monde. Au Pakistan à présent, certains analystes et éditorialistes disent dans les journaux et sur d’autres médias que les soi-disant oulémas sont la cause de l’état [déplorable] des musulmans.

L’état général des savants musulmans demande que quelqu’un dévoile la vérité du Saint Coran et de la Sunnah. Or, Dieu l’a déjà envoyé conformément à Sa promesse, mais les oulémas ne veulent pas l’écouter et ni ne laissent les gens le faire. Au contraire, ils lancent des fatwas (édits) d’incroyance contre cet envoyé de Dieu et font régner la peur, la terreur et le chaos partout.

Tous les jours nous entendons l’accusation que le Messie Promis (as) a établi la Jama’at pour assouvir ses propres désirs mondains et afin de connaître la gloire – que Dieu nous en préserve. En tout cas, nous savons tous qu’il était le véritable amoureux du Saint Prophète Muhammad (s.a.w.) et qu’il était venu afin de mettre en œuvre la Sharia du Saint Prophète Muhammad (s.a.w.). Nous avons en effet saisi la connaissance et la compréhension du Saint Coran uniquement par son entremise. Il nous a guidés à chaque instant par le truchement du Saint Coran.

C’est ainsi qu’ il a commenté sur le verset précité à diverses occasions et sous différents angles.

Ce sont ces actions qui nous rapprochent de Dieu, qui font de nous les bien-aimés de Dieu nous permettant d’éviter les troubles et l’anarchie. C’est la seule voie qui puisse sauver les musulmans et faire naître la paix dans leurs pays et montrer les beautés et l’éclat de l’islam. Nous aurons des résultats positifs uniquement si nous suivons sincèrement le Saint Prophète Muhammad (s.a.w.) ; sinon annoncer qu’il n’y a pas de dieux à part Allah et que Mohammad (saw) est son Messager ne sera qu’une vaine déclaration.

J’ai choisi des écrits du Messie Promis (as) commentant ce verset. Il a une fois déclaré : « L’amour de ce monde est la raison de la dissension interne qui mine les musulmans. S’ils préféraient [vraiment] le plaisir divin, ils auraient compris, sans grande difficulté, dans quelle communauté se trouvent les principes les plus louables et ils s’y seraient joints afin d’être unis. Étant donné que ces maux ont pris naissance suite à leur amour de cette vie terrestre, comment conférer le titre de « musulmans » à ceux qui dévient de la voie du Saint Prophète Muhammad (s.a.w.) ?

Allah déclare :

قُلْ إِنْ كُنْتُمْ تُحِبُّونَ اللَّهَ فَاتَّبِعُونِي يُحْبِبْكُمُ اللَّهُ

Si vous aimez Allah, suivez-moi [c’est-à-dire le Saint Prophète Muhammad (s.a.w.)] et Allah sera votre ami.

Les musulmans préfèrent l’attachement de ce monde à l’amour divin et à l’obéissance au Saint Prophète Muhammad (s.a.w.). Abandonner la foi pour s’empêtrer dans le monde est-elle une manière de suivre le Saint Prophète Muhammad (s.a.w.) ? Le Saint Prophète Muhammad (s.a.w.) s’était-il voué corps et âme à cette existence terrestre ? Était-il coupable d’usure ? Négligeait-il le respect des ordonnances divines ? Était-il – qu’Allah nous en préserve – un hypocrite ? Préférait-il la vie d’ici-bas à la spiritualité ? Réfléchissez un tant soit peu. L’obéissance signifie suivre les pas du Saint Prophète Muhammad (s.a.w.). Il préférait la spiritualité à ce monde et pas le contraire. Marchez sur ses pas et constatez les faveurs que Dieu vous accordera. »

Mais aujourd’hui la conduite des musulmans et le témoignage de Dieu est contraire à cela et témoigne du fait que leur état ne cesse de s’aggraver. Les pays musulmans sont en train de se battre entre eux. Les pays musulmans frappent aux portes des États non-musulmans pour quémander leur aide afin de combattre d’autres pays musulmans.

Ces derniers jours nous avons vu que le président américain a annoncé de nouvelles sanctions à l’encontre de l’Iran, et cette procédure est toujours en cours. Toute l’Europe, l’Union Européenne, et divers autres pays se sont clairement opposés à ces sanctions. Ici, en Angleterre, un chroniqueur a écrit que le monde entier s’oppose à cette mesure du président américain, excepté trois pays qui sont satisfaits par celles-ci : il s’agit des États-Unis, Israël et l’Arabie Saoudite. Ce dernier est en train d’autoriser un pays non-musulman à faire la guerre contre un pays musulman, et de surcroît il le soutient. Tel est le triste sort des musulmans. C’est en s’y référant que le Messie Promis (a.s.) avait déclaré : « Vous êtes désunis, comment pouvez-vous donc être récipiendaires des grâces divines ? »

Le Messie Promis (as) est accusé de rejeter les enseignements du Saint Prophète Muhammad (s.a.w.), qu’Allah nous en protège, et il est également accusé de rejeter les enseignements de l’islam.  

Expliquant comment nous pouvons faire des actes vertueux, par quel moyen nous pouvons mériter la satisfaction d’Allah l’Exalté, comment nous pouvons obtenir les récompenses divines, et expliquant comment lui-même il les avait obtenues, le Messie Promis (a.s.) déclare : « J’atteste, et je le dis conformément à mon expérience, que sans se perdre dans l’obéissance au Saint Prophète Muhammad (s.a.w.), personne n’est à même d’accomplir des actes vertueux, de mériter le plaisir divin, d’être récipiendaire des faveurs, des bénédictions, du savoir et des visions, qui sont à même d’effectuer une purification du plus haut degré de l’âme. » 

Cette purification est obtenue par l’homme lorsqu’il atteint un certain statut, et dès lors il est récipiendaire des faveurs et des bénédictions divines, des visions, il communique avec Dieu. Il continue : « La preuve se lit dans le Saint Coran, la parole de Dieu :

قُلْ إِنْ كُنْتُمْ تُحِبُّونَ اللَّهَ فَاتَّبِعُونِي يُحْبِبْكُمُ اللَّهُ

Il ajoute : « Je suis la preuve concrète et vivante de cette proclamation divine. » À l’époque actuelle, Allah l’Exalté communique avec moi, car je me suis perdu dans l’amour du Saint Prophète Muhammad (s.a.w.), je lui ai obéi en tout point, et en retour j’ai obtenu l’amour d’Allah l’Exalté.

Les gens l’accusent d’avoir porté atteinte au statut du Saint Prophète Muhammad (s.a.w.) ; or à ce sujet le Messie Promis (a.s.) déclare : « Le statut que j’ai obtenu est le fruit de mon amour envers le Saint Prophète Muhammad (s.a.w.), le fruit de ma complète obéissance envers lui. »

Les gens l’accusent d’avoir porté atteinte au statut du Saint Prophète Muhammad (s.a.w.), mais c’est lui qui est en réalité un amoureux sincère, qui a fait preuve d’une véritable obéissance, et comme il chérissait un être aimé par Allah l’Exalté, il a été récompensé par Allah de Son amour en retour. 

En récompense de cette obéissance, Allah l’Exalté lui a confié une mission. Le Messie Promis (a.s.) déclare à ce sujet : « J’ai été envoyé pour rétablir la grandeur oubliée du Saint Prophète Muhammad (s.a.w.) et pour dévoiler au monde les vérités coraniques. » Cette mission ne cesse de s’accomplir, mais ceux qui ont les yeux bandés ne peuvent le voir.

En expliquant cela davantage, le Messie Promis (a.s.) déclare : « Le verset dit : « Si vous souhaitez obtenir l’amour de Dieu, et voir vos péchés être pardonnés, alors la seule voie à suivre est de m’obéir. »

Il s’agit de la traduction du verset.

Il déclare : « Cela signifie que mon obéissance est action qui chasse tout désespoir dans les faveurs divines. Elle favorise le pardon des péchés et l’obtien de l’amour de Dieu. »

L’obéissance envers le Saint Prophète Muhammad (s.a.w.) permet d’obtenir le pardon pour nos péchés, et de surcroît fait de nous les bien-aimés d’Allah.

Le Messie Promis (a.s.) déclare : « Votre proclamation d’amour à l’égard d’Allah l’Exalté ne sera considérée comme réelle et sincère que si vous m’obéissez ou si vous obéissez au Saint Prophète Muhammad (s.a.w.). »

Il ajoute : « Ce verset montre clairement que l’homme ne peut pas devenir le bien-aimé de Dieu et mériter Son amour en s’inventant ses propres pratiques ascétiques. Nul ne peut prétendre aux lumières et bénédictions divines tant qu’il ne se perd pas dans l’obéissance au Saint Prophète Muhammad (s.a.w.). Celui qui se perd dans son amour et qui dans cette obéissance accepte toutes types de mort, reçoit en retour la lumière de la foi, et de l’amour, qui libère son for intérieur de toute autre chose que Dieu et qui le protège des péchés. Dans cette vie même, il obtient une vie pure, et son âme est libérée de la tombe étroite et obscure des passions charnelles. »

Dans un hadith le Saint Prophète Muhammad (s.a.w.) en fait mention : « Je ressuscite ceux d’entre les morts qui me suivent. »

Il ressuscite les morts spirituels. Ceux qui lui obéissent deviennent les bien-aimés de Dieu.

En expliquant cela davantage le Messie Promis (a.s.) déclare : « Allah n’a établi qu’une seule voie pour atteindre le plus grand bonheur. Il s’agit d’obéir au Saint Prophète Muhammad (s.a.w.), comme cela a été indiqué clairement dans ce verset :

قُلْ إِنْ كُنْتُمْ تُحِبُّونَ اللَّهَ فَاتَّبِعُونِي يُحْبِبْكُمُ اللَّهُ

C’est à dire : « Obéissez-moi, afin que vous puissiez devenir l’ami d’Allah. » Cela ne signifie pas qu’il faut considérer les actes d’adoration comme de simples traditions à suivre. Si cela eût été le cas, quel eût été l’intérêt de la Salât et du jeûne ? Car vous pourriez alors simplement vous prévenir vous-même de quelque chose ou bien faire ce que vous souhaitez. Il ne faut pas faire la Salat comme si vous étiez en train de suivre une tradition. Il faut faire la Salat comme il se doit, aux horaires prescrits et avec régularité. Et adorez Allah comme si vous étiez devant Lui, sinon ce ne seront que de simples actes traditionnels.

Le Messie Promis (a.s.) ajoute : « L’Islam ne se réduit pas qu’à cela. L’islam signifie le fait de se sacrifier tel un mouton, comme le Saint Prophète Muhammad (s.a.w.) l’a déclaré : « Ma mort, ma vie, mes Salats, mes sacrifices sont uniquement pour Allah, et je suis le premier à me sacrifier. » 

Les personnes qui font preuve d’une réelle obéissance rehaussent le niveau de leurs adorations. Nous devons donc tous accomplir notre introspection, car nous en avons besoin, sinon notre proclamation d’obéissance sera également vaine.

Ensuite le Messie Promis (a.s.) déclare au sujet du fait d’être un Mouwahhid (croyant dans l’unicité divine) parfait : « Allah déclare : « O Prophète, annonce aux gens que s’ils aiment Allah l’Exalté, alors qu’ils t’obéissent. » C’est la traduction du verset.

Allah ajoute : « Allah vous comptera parmi Ses bien-aimés. »

Le Messie Promis (a.s.) continue : « L’obéissance totale envers le Saint Prophète Muhammad (s.a.w.) mène au rang de bien-aimé de Dieu. Ceci démontre qu’il était l’exemple parfait d’un Mouwahhid. »

Il avait atteint le stade que personne d’autre ne pouvait atteindre : c’est la raison pour laquelle Allah l’Exalté l’a cité en exemple pour ce qui est des actes d’adorations à l’instar des autres excellences. Le Messie Promis (a.s.) explique que l’amour de Dieu ne naîtra pas en l’homme tant qu’il n’accepte pas le Saint Prophète Muhammad (s.a.w.) comme guide dans le domaine des excellences morales. À ce propos Allah l’Exalté déclare :

قُلْ إِنْ كُنْتُمْ تُحِبُّونَ اللَّهَ فَاتَّبِعُونِي يُحْبِبْكُمُ اللَّهُ

C’est-à-dire pour être un bien-aimé d’Allah il est essentiel de suivre le Saint Prophète Muhammad (s.a.w.). Le suivre à la perfection signifie faire naître en soi les excellences morales du Saint Prophète Muhammad (s.a.w.). »

Il faut copier ses actes d’adoration ainsi que ses qualités morales. Le suivre à la perfection signifie [adopter] ces excellences qui ont été mentionnées dans le Coran. Comme cité plus haut, ‘Aïsha (r.a.) avait déclaré que la conduite du Saint Prophète Muhammad (s.a.w.) était en accord avec le Coran. C’est-à-dire que si l’on souhaite connaître ses excellences, il faudra se référer au Coran qui en est l’exégèse. D’où l’importance de lire le Coran sous cet angle. Avant de prodiguer des conseils aux autres, nous devrons en premier nous examiner : ayant accepté le Messie Promis (a.s.),  jusqu’à quel point avons-nous fait du Coran notre code de conduite, car ceci est aussi une partie de notre serment d’allégeance ? Jusqu’à quel point respectons-nous les exigences de la vérité et de la justice ? Jusqu’à quel point accordons-nous à autrui ce qui lui revient de droit ?

Le Messie Promis (a.s.) explique : « Personne ne peut, par ses propres moyens, rencontrer Dieu. Pour ce faire un truchement est nécessaire : il s’agit du Coran et du Saint Prophète Muhammad (s.a.w.). Celui qui abandonne le Saint Prophète Muhammad (s.a.w.) ne connaîtra jamais le succès. L’homme est un esclave. Un esclave est celui qui obéit à tous les ordres de son maître. De même, si vous voulez atteindre la grâce à travers le Saint Prophète Muhammad (s.a.w), il est primordial que vous deveniez son esclave. Allah, le Tout-Puissant, dit dans la Saint Coran :

قُلْ يَا عِبَادِيَ الَّذِينَ أَسْرَفُوا عَلَى أَنْفُسِهِمْ

C’est-à-dire, « ô Mes serviteurs qui ont nui à leurs âmes… »

Ici, esclave signifie un serviteur obéissant et non une création. Pour devenir un esclave du Saint Prophète Muhammad (s.a.w), il est essentiel d’invoquer les bénédictions d’Allah sur lui, de ne désobéir à aucun de ses commandements et d’accomplir toutes ses instructions, tout comme il est dit :

قُلْ إِنْ كُنْتُمْ تُحِبُّونَ اللَّهَ فَاتَّبِعُونِي يُحْبِبْكُمُ اللَّهُ

C’est-à-dire, si vous aimez Allah, obéissez au Saint Prophète Muhammad (s.a.w.) au doigt et à l’œil, immolez-vous dans sa voie : c’est là que vous mériterez l’amour de Dieu. »

Le plus grand pécheur qui se repent et suit le Saint Prophète Muhammad (s.a.w.), pourra mériter l’amour de Dieu s’il souhaite sincèrement se réformer.

Le Messie Promis (a.s.) explique : « Il y a une seule méthode pour plaire à Allah : faire preuve d’une obéissance sincère à l’égard du Saint Prophète Muhammad (s.a.w.). Les gens sont esclaves de différentes pratiques : quand quelqu’un décède l’on s’adonne à toutes sortes d’innovations et de rituels, alors qu’on aurait dû prier pour le trépassé. En s’adonnant à ces pratiques rituelles, ils ne se contentent pas de s’opposer au Saint Prophète Muhammad (s.a.w.) : voire, ils sont coupables d’outrage à l’endroit de sa personne. »

En s’adonnant à ces innovations, ils ne font pas que désobéir au Saint Prophète Muhammad (s.a.w.) : c’est aussi l’insulter. Or, ceux qui ont passé les lois sur l’outrage à la personne du Saint Prophète Muhammad (s.a.w.) sont, plus que les autres, impliqués dans ces innovations.

Comment commettent-ils cet outrage ? Le Messie Promis (a.s.) explique : « C’est comme s’ils ne considèrent pas le Saint Prophète Muhammad (s.a.w.) comme étant suffisant. S’ils le considéraient suffisant pourquoi auraient-ils introduit toutes ces innovations ? »

Ceux qui lancent contre nous des fatwas d’incroyance doivent, en premier, s’examiner.

Ensuite le Messie Promis (a.s.) déclare : « Selon Allah l’Exalté, le Saint Prophète Muhammad (s.a.w.) affirme : « Si vous aimez Allah, alors suivez-moi. Suite à cela, Allah vous aimera et pardonnera vos péchés. Grâce à ce verset l’on comprend que tant que l’on ne suit pas à la perfection le Saint Prophète Muhammad (s.a.w.), l’on ne pourra profiter des faveurs et des bénédictions d’Allah l’Exalté, ainsi que du savoir et de la perspicacité qui apaise la flamme d’une vie pécheresse et des passions charnelles. Ceux qui agissent selon ces conseils tombent dans la catégorie des « ulémas de l’Oummah du Saint Prophète Muhammad (s.a.w.) ».

Si l’on veut refroidir complètement les passions charnelles, il faudra suivre le Saint Prophète Muhammad (s.a.w.) à la perfection et le prendre pour exemple. Il est aussi nécessaire de le suivre si l’on souhaite acquérir le savoir réel, la perspicacité et l’amour divin. Si l’on veut se libérer d’une vie pécheresse, il faudra suivre le Saint Prophète Muhammad (s.a.w.). Ceux qui agissent de la sorte atteignent le stade à propos duquel le Saint Prophète Muhammad (s.a.w.) a déclaré : « Les érudits de ma Oummah jouissent du même statut qu’avaient les prophètes des enfants d’Israël. » Or, il ne s’agit pas des oulémas d’aujourd’hui : ils n’atteignent pas ce stade car ils n’acceptent pas les faveurs accordées par le Saint Prophète Muhammad (s.a.w.). Ils ne croient même pas que l’on puisse acquérir des faveurs par l’entremise du Saint Prophète Muhammad (s.a.w.).

Selon le Messie Promis (a.s.), être le bien-aimé de Dieu était le statut le plus éminent du Saint Prophète Muhammad (s.a.w.). Or, Allah l’Exalté a aussi montré aux autres la voie pour atteindre ce stade en affirmant :

قُلْ إِنْ كُنْتُمْ تُحِبُّونَ اللَّهَ فَاتَّبِعُونِي يُحْبِبْكُمُ اللَّهُ

C’est-à-dire, dis-leur, « si vous souhaitez être les bien-aimés d’Allah, alors suivez-moi. Allah, en retour, vous accordera Son amour. » Allah l’Exalté a demandé au Saint Prophète Muhammad (s.a.w.) de faire cette annonce. Le Messie Promis (a.s.) ajoute : « Qu’a-t-on besoin de plus que mériter l’amour divin en suivant le Saint Prophète Muhammad (s.a.w.) ? »

Le Messie Promis (a.s.) explique que celui qui croit mériter le salut sans suivre le Saint Prophète Muhammad (s.a.w.) est un menteur. L’enseignement de Dieu est contraire à ce qu’ils avancent. En effet Allah le Très Haut affirme :

قُلْ إِنْ كُنْتُمْ تُحِبُّونَ اللَّهَ فَاتَّبِعُونِي يُحْبِبْكُمُ اللَّهُ

« O prophète d’Allah ! Dis à ces gens : si vous aimez Dieu, venez et suivez-moi. Et vous serez ainsi les bien-aimés d’Allah ! »

Sans suivre le Saint Prophète Muhammad (s.a.w.) personne ne méritera le salut. Ceux qui éprouvent de l’inimitié à l’endroit du Saint Prophète Muhammad (s.a.w.) ne mériteront aucun bien. »

Ceci fait partie de notre foi. Le Messie Promis (a.s.) a répondu à des questions posées par un chrétien lors d’un débat. Le chrétien disait que Jésus-Christ a décrit en ces termes son statut [dans les Évangiles] : « Venez à moi, vous tous qui êtes fatigués et chargés, et je vous donnerai du repos. Je suis la lumière du monde et la voie. Je suis le chemin, la vérité, et la vie. »

La question du chrétien était : « Le Saint Prophète Muhammad (s.a.w.) avait-il énoncé de tels propos à son sujet ? »

Voici la réponse du Messie Promis (a.s.) : « Allah déclare dans le Saint Coran :

قُلْ إِنْ كُنْتُمْ تُحِبُّونَ اللَّهَ فَاتَّبِعُونِي يُحْبِبْكُمُ اللَّهُ وَيَغْفِرْ لَكُمْ ذُنُوبَكُمْ

Dis : « Si vous aimez Allāh, alors suivez-moi, Allāh vous aimera et vous pardonnera vos péchés. »

La promesse que celui qui suivra le Saint Prophète Muhammad (s.a.w.) méritera l’amour divin surpasse les propos de Jésus. Car il n’est de statut plus élevé que celui d’avoir mérité l’amour de Dieu. »

Jésus disait qu’on trouvera la lumière grâce à lui. Allah l’Exalté demande au Saint Prophète Muhammad (s.a.w.) d’annoncer que celui qui le suivra deviendra le bien-aimé d’Allah et que ses péchés seront aussi pardonnés.

Le Messie Promis (a.s.) ajoute : « Qui mérite de se proclamer lumière hormis celui qui fait mériter aux autres l’amour de Dieu ? »

À l’époque, les prêtres chrétiens prêchaient le message du christianisme partout. En Inde, des centaines de milliers de musulmans s’étaient convertis au christianisme. Les oulémas musulmans et les autres leaders n’avaient pas les moyens de défendre l’islam et de présenter le statut et la gloire du Saint Prophète Muhammad (s.a.w.) en des termes qui réduiraient au silence les non-musulmans.

Ce fut le Messie Promis (a.s.) qui les avait combattus. Dieu l’avait suscité afin de présenter au monde la gloire du Saint Prophète Muhammad (s.a.w.). D’ailleurs l’histoire de l’Inde est témoin que les preuves et les arguments de ce champion d’Allah ont arrêté les attaques lancées par les prêtres chrétiens sur l’islam. Non seulement les a-t-il repoussés, il les a, de surcroît, vaincus. L’histoire de l’époque témoigne des propos des musulmans. Voire, nos adversaires parmi les oulémas contemporains ont aussi admis ces faits. Quelques années de cela, feu le docteur Israr Ul Haq a aussi admis ces faits, notamment que ce fut Hazrat Mirza Ghulam Ahmad de Qadian, qui, à l’époque, avait défendu l’islam. En tout cas, c’est là une vérité historique : aucun autre érudit musulman n’a eu l’occasion de défendre la gloire de l’islam et du Saint Prophète Muhammad (s.a.w.) comme l’a fait le Messie Promis (a.s.).

Le Messie Promis (a.s.) a aussi présenté un très bel argument tiré du verset précité afin de prouver le décès de Jésus-Christ. Chez les Arabes, l’on croit jusqu’à présent que Jésus-Christ est vivant au Ciel : c’est une idée reçue très enracinée chez eux. Le Messie Promis (a.s.) présente les arguments pour contrer cette croyance en ces termes :

« Selon moi, le croyant est celui qui suit le Saint Prophète Muhammad (s.a.w.) : il est à même d’atteindre un statut quelconque. Tout comme Allah l’Exalté l’affirme :

قُلْ إِنْ كُنْتُمْ تُحِبُّونَ اللَّهَ فَاتَّبِعُونِي يُحْبِبْكُمُ اللَّهُ

C’est-à-dire, dis-leur : « Si vous aimez Allah, suivez-moi. Allah vous aimera en retour. »

Le Messie Promis (a.s.) explique : « L’amour exige qu’il y ait une affinité et un attachement particulier avec les œuvres du bien-aimé. Mourir fait partie de la Sounnah du Saint Prophète Muhammad (s.a.w.). Étant donné qu’il est décédé, qui pourra vivre ou souhaiter vivre [parmi ses suivants] ou désirer qu’un autre vive. »

Personne parmi ses suivants véritables ne vivra [éternellement] ou ne souhaitera qu’un autre vive.

Le Messie Promis (a.s.) explique : « L’amour exige que l’on s’immole tant et si bien en la personne du Saint Prophète Muhammad (s.a.w.) que l’on se maîtrise et l’on se rappelle à quelle Oummah l’on appartient. Celui qui croit que Jésus est vivant jusqu’à présent ne peut affirmer qu’il aime le Saint Prophète Muhammad (s.a.w.) et qu’il le suit, car par ce faire il affirme que Jésus est supérieur et que le Saint Prophète Muhammad (s.a.w.) est mort. »

D’une part, ils affirment aimer le Saint Prophète Muhammad (s.a.w.) et de le suivre, tandis qu’ils affirment que Jésus est vivant et supérieur. Aujourd’hui, c’est le Messie Promis (a.s.) qui a défendu l’islam et le Saint Prophète Muhammad (s.a.w.) et qui a exalté sa gloire. Tel était le but de son avènement, une action qui lui a attiré les critiques des oulémas.

Le Messie Promis (a.s.) explique en ces termes que le Saint Prophète Muhammad (s.a.w.) est le prophète vivant : « Quand les gens affirment, contrairement à ce qu’avancent le Coran et la Sounnah, que Jésus-Christ est vivant au ciel, ils offrent l’occasion aux prêtres de lancer leurs critiques. Ils sautent sur l’occasion pour avancer : « Votre prophète est mort et il était quelqu’un d’ici-bas ! » Qu’Allah nous en préserve.

C’est ce qu’ils annoncent sur leurs chaînes de télévision. Et cela a causé grand désarroi dans le monde arabe. En fin de compte, ceux qui ont entendu nos arguments, qui ont suivi l’émission Al-Hiwar parmi d’autres en langue arabe sur la MTA, ont été satisfaits des arguments que nous avons avancés. Mais les oulémas quant à eux n'en étaient pas convaincus.

Le Messie Promis (a.s.) déclare : « [les musulmans avancent] que Jésus est vivant ; et ils commettent outrage contre la personne du Saint Prophète Muhammad (s.a.w.) en affirmant que ce dernier est mort. Les prêtres chrétiens sautent dessus et affirment : « Votre Prophète était quelqu’un d’ici-bas – qu’Allah nous en préserve – et que Jésus est vivant et qu’il est au Ciel. » »

De même, ils outragent la personne du Saint Prophète Muhammad (s.a.w.) en affirmant qu’il est mort.

Le Messie Promis (a.s.) ajoute : « Ceux qui nourrissent pareilles croyances, ne portent-ils pas atteinte à l’éminence et au statut du ‘Sceau du Prophétat’ du Saint Prophète Muhammad (s.a.w.), le meilleur des messagers et le Sceau des Prophètes ? Ils en sont certainement coupables et ils offensent sa mémoire. »

Le Messie Promis (a.s.) explique que ces musulmans qui croient que Jésus est toujours vivant et que le Saint Prophète Muhammad (s.a.w.) est décédé offrent l’occasion aux prêtres de conspuer l’islam. Et ces musulmans sont en train de goûter à leur châtiment et à leur malheur. »

C’est-à-dire que les musulmans sont dans cet état pour cette raison.

Le Messie Promis (a.s.) ajoute : « D’une part, ces musulmans annoncent que le Saint Prophète Muhammad (s.a.w.) est le meilleur des messagers, tout en déclarant du même souffle qu’il est mort à l’âge de 63 ans tandis que Jésus est vivant jusqu’à ce jour. Or, Allah l’Exalté affirme à propos du Saint Prophète Muhammad (s.a.w.) qu’il a été récipiendaire de grandes faveurs divines. Cette déclaration divine serait-elle fausse ? Certainement non ! Il est menteur celui qui annonce que le Saint Prophète Muhammad (s.a.w.) est mort ! Il ne peut y avoir d’outrage plus grand. Le Saint Prophète Muhammad (s.a.w.) possède des excellences introuvables chez d’autres prophètes. J’honore celui qui le croit vivant : celui qui le croit mort est, selon moi, un mécréant. »

Le Messie Promis (a.s.) ajoute : « Il est des plus malheureux de constater que ceux qui se disent membres de la Oummah de ce prophète annoncent qu’il est mort tandis que le prophète de la nation qui a été frappée d’humiliation et d’ignominie est, selon eux, vivant. »

Le Messie Promis (a.s.) nous explique que tout prophète apparu avant le Saint Prophète Muhammad (s.a.w.) ne reviendra pas après lui. Jésus ne peut venir : il était un prophète de la nation de Moise et celui-ci étant décédé, aucun prophète de sa Oummah ne pourra venir. Le Messie Promis (a.s.) nous explique aussi que cette faveur découlera du Saint Prophète Muhammad (s.a.w.) quand on le suivra. Et il en fut ainsi, car le Saint Prophète Muhammad (s.a.w.) est le prophète vivant. En effet, à notre époque, ayant suivi le Saint Prophète Muhammad (s.a.w.), Hazrat Mirza Ghulam Ahmad a été suscité en tant que Messie et Mahdi ; et il détient le statut de prophète subordonné au Saint Prophète Muhammad (s.a.w.) et de prophète non-législateur.

Le Messie Promis (a.s.) déclare : « C’est uniquement par la grâce du Très haut et non en raison de mes compétences que j’ai pleinement profité de cette faveur octroyée aux prophètes, aux messagers et aux élus de Dieu qui m’ont précédé. Et il n’aurait pas été possible pour moi d’obtenir cette bénédiction si je n’avais pas suivi les voies de mon maître et seigneur, l’honneur de tous les Prophètes et le meilleur de tous, le Saint Prophète Muhammad, que la paix et les bénédictions d’Allah soient sur lui. En définitive, tout ce que j’ai acquis résulte du fait de l’avoir suivi. J’estime, en me basant sur un savoir bien-fondé et complet, que personne n’est en mesure d’atteindre Dieu sans suivre le Saint Prophète(s.a.w.) ; ni ne peut-on avoir une portion de la connaissance complète sans passer par lui. Et à présent, je vais vous informer à propos de la première transformation qui a lieu dans le cœur lorsque vous suivez le Saint Prophète, que la paix et les bénédictions d’Allah soient sur lui – sachez que c’est la naissance d’un cœur intègre. L’amour du monde quitte le cœur et ce dernier aspire alors à un plaisir éternel et infini. Ensuite, de par son cœur intègre, un amour divin, pur et parfait est acquis. »

L’amour pour ce monde disparaît et l’on acquiert l’amour de Dieu.

« Et, en suivant le Saint Prophète(s.a.w.), toutes ces bénédictions sont reçues en héritage.  Tout comme Allah l’affirme :

قُلْ إِنْ كُنْتُمْ تُحِبُّونَ اللَّهَ فَاتَّبِعُونِي يُحْبِبْكُمُ اللَّهُ

C’est-à-dire, dis-leur : « Si vous aimez Allah, venez et suivez-moi, afin qu’Allah vous aime. Dire aimer quelqu’un sans rien attendre en retour est mensonge et irréalisme. Quand l’on éprouve pour Dieu un amour sincère, Celui-ci exprime le Sien en retour. C’est là que sur Terre souffle un vent favorable à son acceptation : un amour sincère pour sa personne est insufflé dans les cœurs de milliers de personnes et Dieu lui accorde une force d’attraction, ainsi qu’une lumière, qui l’accompagnent pour toujours. »

Le constat est là : à des milliers de kilomètres, en Afrique, Dieu a implanté cet amour dans les cœurs de ces centaines de milliers de personnes qui sont en train d’accepter le Messie Promis (a.s.).

Le Messie Promis (a.s.) déclare : « Celui qui éprouve pour Dieu un amour sincère, Lui accordant prééminence sur le monde, se débarrassant le cœur de tout autre que Dieu, voire les considérant plus vils qu’un insecte mort, Dieu, le Dépositaire des secrets de son cœur, se manifeste en celui-ci dans toute Sa gloire. À l’instar d’un miroir immaculé qui, placé face au Soleil, reflète dans toute sa splendeur celui-ci, tant et si bien que l’on affirme que l’astre se trouvant au ciel gît, au sens métaphorique dans ce miroir, Dieu descend dans un cœur pareil et en fait le lieu de Son trône. L’homme a été créé, en fait, pour cette œuvre. »

Ainsi le Messie Promis (a.s.) était l’amoureux parfait du Saint Prophète Muhammad (s.a.w.) et il l’a suivi à la perfection, c’est pour cette raison qu’Allah l’a aimé et lui a conféré le statut de Messie et Mahdi Promis ainsi que [celui de] prophète subordonné.

Qu’Allah fasse que nous puissions honorer notre acceptation du Messie Promis (a.s.) et que nous puissions, nous aussi, suivre le Saint Prophète Muhammad (s.a.w.) à la perfection. Qu’Il nous accorde, à chacun d’entre nous, selon nos aptitudes, la capacité de suivre l’exemple du Saint Prophète Muhammad (s.a.w.). De même, qu’Il permette aux autres musulmans de reconnaître l’amoureux parfait du Saint Prophète Muhammad (s.a.w.) et de l’accepter.  


(Le site www.islam-ahmadiyya.org prend l’entière responsabilité de la publication du texte de ce sermon)