Sermon du vendredi 30 juin 2017, prononcé par Sa Sainteté le Calife, Hadrat Mirza Masroor Ahmad, à la mosquée Baitul-Futuh à Londres. Après le Ta'awudh, le Tashahoud et la Sourate Al-Fatiha, Sa Sainteté le Calife a déclaré :

Le Ramadan vient en apportant dans son sillage d’innombrables bénédictions : ceux qui en saisissent la réalité en profitent. J’ai reçu et je reçois d’innombrables lettres dans lesquelles les gens m’informent qu’ils ont pu mieux accomplir leurs Salat obligatoires, et par la même occasion des prières surérogatoires [durant le Ramadan.] Ils ont eu [aussi] l’occasion d’écouter les dars du Saint Coran et des Hadiths et accomplir les prières Taravih et Tahajjud. De même, d’aucuns ont pu compléter une lecture complète du Coran. Ils m’informent aussi qu’ils ont fait de très belles expériences durant ces jours. [Ils écrivent :] « Dieu nous a permis de tirer un délice spirituel au cours du Ramadan. Il a exaucé nos supplications, nous a octroyé Ses faveurs divines. Nous avons pu profiter des bénédictions de ce mois et de grandir dans notre conviction quant à l’existence de Dieu.

 Nous avons profité de tout cela par la grâce de Dieu et non en raison de nos mérites personnels. Priez pour que cet état perdure à tout jamais et que nous ne perdions pas – en raison de notre négligence, de nos faiblesses, de notre arrogance, de quelque méfait de notre part ou du non-respect des droits d’Allah et de Ses créatures – ces délices spirituels, ces bénédictions et faveurs divines que Dieu nous a octroyés. Priez pour que nous en profitions pour toujours. »

Tels sont les sentiments de ceux qui ont fait des efforts pour mériter les véritables faveurs du Ramadan. Si certaines lacunes et faiblesses perdurent chez eux, qu’Allah fasse montre d’indulgence à leur égard et qu’Il fasse fructifier leurs efforts. Qu’Il leur octroie pour toujours cette récompense conférée au cours du Ramadan en raison de Sa grâce et de Son pardon. Qu’Il fasse progresser davantage ceux qui ont atteint les sommités de la spiritualité ; qu’Il fasse aussi fructifier les efforts insignifiants des autres tout en les menant sur la voie du progrès. Tout le monde doit prier afin de ne pas faire marche arrière. On doit avancer, s’évertuer à ne pas reculer dans le respect des droits d’Allah et de Ses créatures. On ne doit pas seulement raffermir ses pas, mais aussi implorer Allah l’Exalté tout en avançant, chacun selon ses aptitudes. Qu’Allah nous en accorde la possibilité.

Allah l’Exalté a attiré l’attention des croyants, sous différents angles, à propos de la prière. Il affirme : « Je me rapproche de vous. » Or, ici mention n’est pas faite uniquement du Ramadan. Il assure qu’Il écoute les prières de tous ceux qui l’implorent en détresse :

أَمَّنْ يُجِيبُ الْمُضْطَرَّ إِذَا دَعَاهُ وَيَكْشِفُ السُّوءَ

C’est-à-dire, qui est-ce qui écoute les supplications de celui qui L’implore dans la détresse et qui éloigne le mal (qui l’afflige) ?

Allah affirme ensuite : « Y a-t-il d’autre dieu hormis Allah (qui en soit capable) ? » C’est-à-dire, Allah est Le seul à même d’écouter les supplications de celui qui est en détresse, et qui éloigne ses souffrances.

En commentant sur ce verset le Messie Promis (a.s.) déclare : « Dans le Saint Coran, Dieu l’Exalté affirme qu’une de Ses distinctions est qu’Il exauce les invocations de celui qui est en détresse. »

Ailleurs, Il déclare :

ادْعُونِي أَسْتَجِبْ لَكُمْ

Suppliez-moi et Je vous exaucerai. »

Dieu, nous a accordé des faveurs spirituelles, nous a fait profiter de Sa proximité et a exaucé nos supplications au cours de ce Ramadan en dépit de nos faiblesses. Cette proximité et l’exaucement de nos prières ont pour but de nous faire prendre conscience qu’il faut que nous fassions des efforts pour profiter en permanence de Sa proximité.

Allah n’est pas contraint de se rapprocher de l’homme uniquement au cours du Ramadan. Ou cela ne signifie guère qu’Il se rapprochera certainement de l’homme au cours du Ramadan, que ce dernier accomplisse ou pas des bonnes œuvres. Il a prescrit ce mois [de jeûne] afin d’interpeller les faibles quand il y aura cet éveil collectif [quant à l’accomplissement des bonnes œuvres.] L’annonce qu’Il est proche n’est pas, quant à elle, limitée dans le temps. Il affirme : « Je suis toujours proche de vous. Venez profiter de Ma proximité. Au cours du Ramadan, vous avez tenté de vous rapprocher de Moi et vous m’avez imploré de manière collective. En raison de Mes faveurs spéciales, j’y ai accru, au cours de ce mois, Mes bénédictions. »

Le Saint Prophète Muhammad (s.a.w.), quant à lui, attire notre attention concernant l’importance de la prière et de la proximité d’Allah en ces termes : « Dieu est plus proche de Son serviteur au milieu de la nuit. S’il vous est possible, consacrez-vous à Son souvenir en ces moments. »

Au cours du Ramadan, beaucoup de personnes ont eu l’habitude d’accomplir des prières surérogatoires. Si elles sont régulières dans cette pratique et si elles prient en ce sens, et qu’elles s’endorment la nuit en faisant la ferme intention [de les accomplir], elles profiteront toujours de cette proximité divine. Quand l’homme se rapproche de Dieu, il jouit de Sa protection. L’on profitera de cette proximité grâce aux supplications de la nuit et au souvenir de Dieu et à Son adoration durant la journée.

En évoquant l’importance du souvenir d’Allah, le Saint Prophète Muhammad (s.a.w.) a émis de sévères avertissements. Il affirme : « Celui qui se souvient de son Seigneur, comparé à celui qui ne le fait pas, est comme le vivant comparé au mort. »

Allah nous a accordés, tout au long de l’année, les moyens pour que nous puissions nous rapprocher de Lui et pour que nos prières soient exaucées. L’homme sera mort s’il limite ces actions à quelques jours et s’il néglige le commandement de Dieu l’Exalté. Si nous souhaitons mériter la vraie vie, il nous importe de nous souvenir de Dieu au cours des onze autres mois de l’année.

Le Saint Prophète Muhammad (s.a.w.) a mis l’accent sur le souvenir de Dieu. Il a déclaré : « Je vous ordonne de vous souvenir de Dieu en abondance. L’exemple du souvenir est tel une forteresse imprenable dans laquelle se réfugie celui qui est poursuivi par ses ennemis. De même l’homme ne peut se protéger de Satan sinon avec la protection Dieu, c.-à-d. s’il est constamment dans le souvenir de Dieu. »

La protection de Dieu n’est pas uniquement limitée à certains jours. L’annonce « Je suis près » s’applique à toute époque et en tout lieu. Ses forteresses de protection sont présentes partout et à tout instants : leurs portes sont toujours ouvertes pour les croyants. Les gardes de Dieu s’y tiennent pour arrêter Satan et afin de protéger les hommes de ses assauts. Si en raison de sa stupidité l’homme évite le refuge Dieu qui le protégera des pièges de Satan et prend des voies dangereuses, il en sera le seul coupable. Nous devons continuer les efforts entrepris pendant le Ramadan afin d’entrer dans la forteresse de Dieu et de profiter de Sa protection. Pour ce faire nous devons prendre toutes les précautions nécessaires. Il ne faut pas qu’une négligence de notre part nous pousse à sortir de cette forteresse et nous faire tomber entre les mains de notre pire ennemi. Chacun d’entre nous doit prêter une attention particulière quant aux prières et aux bonnes œuvres afin que nous soyons toujours sous la protection divine. Efforcez-vous de prier et de vous souvenir de Dieu.

Quel doit être l’état de nos prières et comment devons-nous prier ?

Le Messie Promis (a.s.) affirme à ce sujet : « Sachez que Dieu est Indépendant. Il ne se soucie pas [des supplications] tant qu’on ne L’implore pas constamment tout en étant animé d’une intense sensation de détresse. Grand sera votre désarroi si votre épouse ou votre enfant tombe malade ou si on vous intente un procès. La prière est un exercice inefficace et futile si elle n’est pas accompagnée d’émoi sincère et de détresse. Le désarroi est une condition nécessaire à son exaucement. »

Le Messie Promis (a.s.) évoque une autre condition d’acceptation de prière en ces termes : « L’on doit ressentir une certaine peine et douleur pour la chose à propos de laquelle on est en train de prier. »

L’homme prie pour sa personne avec beaucoup d’émotion. Le Messie Promis (a.s.) explique que l’homme ressent une certaine tristesse lorsqu’il prie pour ses proches, sa femme ou ses enfants et lors d’une épreuve. Mais notre devoir et celui d’un croyant est qu’il sorte de son cercle égoïste et qu’il prie beaucoup pour la Jama’at, pour l’Oummah musulmane et pour son pays respectif. Il faut qu’on prie pour que les dangers qui guettent le monde soient éloignés. Priez en ressentant un grand émoi et pas superficiellement.

Le Messie Promis (a.s.) déclare : « Ma religion me dicte qu’il ne faut pas oublier ses ennemis dans ses supplications. Autant l’on sera avare dans ses prières autant l’on s’éloignera de Dieu. »

L’un des moyens pour acquérir la proximité de Dieu est de ne pas limiter ses prières à sa personne : il faut plutôt élargir son cercle. Le monde et la société d’aujourd’hui est si petit qu’en priant pour les autres, l’homme tire des bénéfices pour sa personne. C’est-à-dire, en sus des récompenses divines, il s’y trouve aussi des avantages mondains, car chacun d’entre nous à un effet sur notre prochain. Il va donc falloir tout d’abord prier régulièrement pour la Jama’at. C’est là un devoir qui incombe à tout ahmadi.

Tout le monde connaît l’état des ahmadis du Pakistan. Les fonctionnaires de l’État et Maulvis intentent des procès sur d’infortunés ahmadis. Qu’Allah les protège de leur méchanceté.

Afin de détourner l’attention des gens de la situation politique du pays, le gouvernement peut tenter de nuire aux faibles et aux minorités par le biais d’autres groupes, par divers moyens et par des attaques. Ensuite après avoir agi de la sorte, il pourra tenter de promulguer des lois pour faire respecter l’ordre, afin qu’il puisse gouverner comme bon lui semble et asseoir son autorité. C’est ce qui ressort dans les médias du Pakistan. Seul Allah en connaît la réalité. Mais de tels complots ont été ourdis par les pouvoir en place dans le passé. C’est pour cela qu’il y a grand besoin de prières.

Les ahmadis qui vivent au Pakistan doivent sincèrement prier pour leurs personnes. À maintes reprises j’ai souligné que leurs supplications ne sont pas animées de l’enthousiasme nécessaire. D’où le besoin d’une attention particulière à cet égard.

En ce qui concerne le recours à d’autres moyens que la prière, sachez que jamais nous n’avons pris la loi entre nos mains. Nous ne le ferons pas non plus à l’avenir. Nous utilisons depuis toujours l’arme de la supplication et c’est ainsi que Dieu nous a toujours sauvé des complots. Dieu, Insha Allah, nous sauvera aussi dans le futur et non seulement Il nous protégera mais le succès de la Jama’at s’accroîtra de plus.

De même, nous constatons que les membres de la Jama’at d’Algérie sont la cible de divers complots. Mis à part quelques-uns, la majorité de ces ahmadis sont fermes dans leur foi. Certains m’ont écrit ceci : « Ne vous souciez pas de nous, nous sommes prêts à consentir à tout sacrifice. »

L’un d’eux m’a écrit ceci : « Vous dites que nous sommes une nouvelle Jama’at. C’est vrai que la communauté n’est vieille que de 10 ans en Algérie. Mais l’histoire de nos sacrifices date de bien plus longtemps. Nous avons consenti à des sacrifices depuis fort longtemps : comment est-il possible que nous fassions marche arrière après que nous ayons connu la vérité ? »

Le gouvernement ne comprend pas la nature de ces personnes, qui ne réagissent pas violemment et ni ne se détournent-ils de leur foi. Hommes et femmes, tous sont prêts à consentir à de sacrifices et ne sont pas prêts à s’écarter de leur foi. Cela est uniquement dû au fait que les ahmadis ont à leur côté cette arme de la supplication et font confiance aux grâces divines. Ils ont cette ferme conviction que cette période d’épreuve connaîtra sa fin tôt ou tard, et qu’Allah exaucera certainement leurs prières.

Nous nous prosternons devant le Tout-puissant Dieu ; notre fort soutien. Dieu devient le soutien de celui qui se rapproche de Lui. Il devient son refuge. L’honneur de notre Dieu dépasse celui des rois et des puissances d’ici-bas. Il est indépendant. Ces gouvernements mondains et ces puissances n’ont aucune valeur devant sa personne. Si notre Dieu est d’une excellence aussi grandiose, il n’y a aucune raison d’avoir peur. Les épreuves sont indispensables et l’on doit consentir à des sacrifices, mais la victoire est réservée à ceux qui ont Dieu à leur côté. L’histoire prouve que la Jama’at a toujours été sous la protection de Dieu et que ses ennemis ont toujours échoué. Il y a donc besoin de prier et de se souvenir de Dieu davantage afin que l’on soit toujours sous la protection divine. Non seulement devons nous être constant à cet égard, nous devons aussi progresser.

Comme j’ai déjà dit au sujet du Pakistan, il faut que chaque ahmadi se consacre aux prières. Ceux qui pensent qu’ils ne seront pas affectés directement et de ce fait ils font montre de négligence dans leurs supplications et ne prêtent donc pas attention aux prières doivent garder en tête qu’ils peuvent également être frappés d’une épreuve à leur tour et afin de protéger leur foi ils devront également avoir recours au refuge de Dieu. Si l’on souhaite protéger sa foi, il faut se tourner vers les supplications avant que l’on passe par de telles situations. Comme je l’ai dit, si quelqu’un n’est pas aujourd’hui en difficulté mais tout même il prie avec ferveur pour ses frères ahmadis qui sont affligés, Dieu, en retour, éloignera d’eux toute inquiétude liée à la Jama’at ainsi que celle liée à leur propre personne. En priant pour les autres, l’homme éloigne ses propres angoisses également, comme je l’ai déjà mentionné.

Il ne faut pas que ceux qui sont installés en Europe et dans les pays développés pensent qu’ils sont à l’abri de tout problème.

Les ahmadis seront affectés par la vague d’opposition contre l’islam que l’on constate aujourd’hui en Occident et les pays développés. Certes nous pouvons affirmer que nos actions sont différentes de celles des autres musulmans ; et nous pouvons déclarer que nous pratiquons un islam de paix et nous ne propageons que l’amour et l’affection. Mais tout le monde ne nous connaît pas ; ni ne connaissent-ils le but de l’avènement du Messie Promis (a.s.). Nous n’avons pas transmis son message à tout le monde et tout le monde ne connaît pas le but de son avènement. Ceux qui vous veulent du mal, agissent de manière aveugle et à présent ici aussi nous constatons que des incidents similaires sont perpétrés par les opposants de l’islam et les nationalistes. Cela affecte aussi les autres nations. Un ahmadi m’a écrit : « Mon patron était très content de mon travail et me louait beaucoup. Il était aussi touché par mes qualités morales. Mais depuis un certain temps son attitude a complètement changé. Étant hostile à l’égard des musulmans, il l’est devenu également envers moi, à tel point qu’il veut à présent me licencier. »

Ces incidents vont s’aggraver si l’on n’y remédie pas en temps et lieu.

La prière en est le seul remède. L’on ne peut se protéger de cet état des choses sans une relation vivante avec Dieu. Il annonce qu’il exaucera les supplications de ceux qui viennent vers Lui avec sincérité. Nous devons profiter de cela au mieux de nos capacités. Quand tous les plans tombent à l’eau, c’est Dieu, et personne d’autre, qu’il faudra prendre comme soutien. Sans cela, il n’y aura pas d’autre issu. Nous ne pouvons sortir de ces problèmes sans passer par cet état.

Il n’est pas uniquement question des musulmans ou des ahmadis. La situation du monde entier est en train d’attirer la colère divine et s’invite la destruction.

Les grandes puissances sont en train de pousser les musulmans à se battre. Comme je le dis depuis des années les musulmans étant leurrés par celles-ci, affaiblissent leur force. Ils ont fait reculer le progrès de leurs pays de plusieurs décennies. La stratégie des États-Unis qui se dessine est extrêmement dangereuse. En effet on est en train de favoriser les circonstances d’une guerre en Syrie avec l’objectif de pousser l’Iran à aider directement le régime syrien. Il est possible que l’Iran envoie ses forces armées sur le terrain. Les États-Unis et Israël auront ainsi le prétexte de se venger de leur ennemi qu’est l’Iran et lancera une guerre contre ce pays. Malheureusement, le gouvernement saoudien les aidera. C’est ce qui semble se profiler à l’horizon ; et les critiques soulevées contre l’islam sont une tentative d’affaiblir les pays musulmans. Voilà ce que vont essayer de mettre en œuvre ces puissances. Mais cette guerre ne restera pas confinée. La Russie, supportant l’autre camp, va pleinement prendre part à ce conflit : c’est ce qu’elle déclare aussi de temps en temps. Une guerre mondiale se profile ; c’est également l’avis des experts. En conséquence de cette guerre, même si jusque-là quelques pays musulmans s’étaient développés, ils retourneraient des décennies en arrière. Certains pays musulmans y sont déjà. Nous, les musulmans, serons les perdants.

La situation que connait le Qatar ces jours-ci est une nouvelle tentative pour pousser les musulmans à se battre entre eux. Bien plus que leur volonté de mettre fin au terrorisme, on constate qu’en raison du sectarisme, des jalousies sont attisées et tout le monde veut amasser des richesses et assujettir autrui.

Les États-Unis a ordonné à l’Arabie Saoudite d’imposer des restrictions sur le Qatar. On peut lire dans les médias ces jours-ci que ces restrictions ont été imposées au Qatar après la visite du président américain et après avoir obtenu le feu vert des États-Unis.

A présent le gouvernement des États-Unis affirme que l’Arabie Saoudite doit se réconcilier [avec le Qatar] : pour se faire elle devrait faire preuve de clémence au lieu d’imposer des conditions très strictes et d’avoir la mainmise sur le Qatar.  [Les Américains] disent cela pour montrer qu’ils sont neutres dans cette affaire.

Les pays musulmans ne comprennent pas qu’ils sont la cible d’un complot qui vise aussi l’islam et que nous devons nous en préserver. Cela ne concerne pas uniquement le Moyen-Orient ou les pays arabes : les étincelles pouvant déclencher une guerre ne sont pas en train d’être produites uniquement dans cette région. Les tensions entre les États-Unis et la Corée du Nord s’intensifient de jour en jour. Les analystes déclarent ouvertement que l’usage d’armes, même minime, de la part des États-Unis, ou bien un comportement trop dur, ou bien encore le recours aux armes par la Corée du Nord, même si cela ne fait aucune victime, étant réalisé dans un but dissuasif, mènera à une guerre des plus dévastatrices dans la région. La situation du monde est extrêmement précaire. La Chine soutien la Corée du Nord, mais voyant la précarité de la situation et appréhendant les conséquences horribles d’une guerre, elle essaie de la raisonner ainsi que les États-Unis.

L’homme a créé de nouvelles inventions pour communiquer, pour archiver, pour répondre aux besoins sociétaux. Cela lui a grandement facilité la vie. Les ordinateurs peuvent gérer beaucoup de choses en autonomie, mais ces mêmes inventions peuvent être à l’origine de la destruction du monde. Ces jours-ci il y a des cyberattaques ciblant soit un pays en particulier ou bien le monde entier, et cela perturbe grandement l’ensemble des systèmes. Par exemple ici on a pu voir que le système du NHS (le système de santé national du Royaume-Uni) a été lourdement affecté, ainsi que certains aéroports. Ces cyberattaques peuvent contribuer gravement à l’utilisation des armes de guerres, et aux déclenchements de guerres, menant à la destruction. Un représentant de l’OTAN avait déclaré que si une cyberattaque ciblait l’OTAN ou bien toute autre organisation sensible, cela pourrait alors mener à une guerre dévastatrice, et qu’ils ne pouvaient se permettre de recevoir une nouvelle attaque de ce genre.  C’était là un avertissement de sa part.

Le monde se dirige vers sa destruction. Les gens de ce monde croient que leurs progrès vont les en préserver, alors que cela pourra les mener à leur perte.

Les gens de ce monde et les chefs des gouvernements, sont tout à fait inconscients car ils sont aveuglés par leurs intérêts. Le chef de la plus grande puissance mondiale, depuis son coquille, lance des paroles en l’air et pense que le monde agira selon ses commandements. Or de tels propos empirent la situation.

Une chose est claire, et c’est qu’en raison de son arrogance, en raison de sa haine envers ses opposants et envers les musulmans, il veut exterminer tous les suivants de l’islam. Il veut exterminer tous ses opposants peu importe qui ils sont, et il n’est pas du tout conscient du fait qu’il ne sera pas à l’abri des conséquences catastrophiques de la situation du monde qui est en train de se dessiner pour des raisons multiples. Les musulmans sont malchanceux, car les rois de la région qui est reconnue comme étant le centre de l’islam, sont malhonnêtes. Ils sont en train d’affaiblir l’islam en se prosternant devant des non-musulmans, pour leurs intérêts, et afin de faire valoir leur supériorité dans la région. ­Comme je l’ai mentionné à propos du gouvernement saoudien, les chefs musulmans des gouvernements se sont mis à dos la grande majorité de leur population après l’avoir maltraitée, et ils continuent ces mauvais traitements pour renforcer leur pouvoir. C’est ce qui se passe en Syrie, en Irak et dans une certaine mesure dans d’autres pays.

Ils pensent qu’en agissant de cette sorte, ils vont régler les problèmes ; ils ne savent pas que la solution est celle qui a été présentée par le Saint Prophète (saw) : notamment le fait d’accepter le Messie Promis et Mahdi. Nous, les ahmadis, sommes faibles ; nous n’avons aucune puissance ; nous ne possédons pas de richesses ; nous n’avons aucun gouvernement ; mais nous sommes chanceux d’avoir accepté le Messie et Mahdi qui devait venir conformément à la prophétie du Saint Prophète Muhammad (s.a.w.), et à qui sont liées la paix et la sécurité du monde. La paix ne pourra être établie qu’en suivant la solution proposée par le Messie Promis (a.s.).

Le monde ne peut être sauvé de la destruction que par un seul moyen : par les supplications emplies de douleur des ahmadis, implorant Dieu de sauver l’humanité de ces destructions. À une occasion, le Saint Prophète Muhammad (s.a.w.) avait déclaré que la supplication peut préserver d’un mal qui a déjà frappé, et également d’un mal qui n’est pas encore arrivé. Il ajouta : « O serviteurs d’Allah ! Rendez obligatoire sur vos personnes les supplications ! »

Nous devons donc faire énormément de supplications en accord aux paroles du Saint Prophète Muhammad (s.a.w.). C’est le devoir de chaque ahmadi que de prier, en ressentant la douleur d’autrui ainsi que les souffrances et problèmes qui surgiront et dont ils n’ont aucune idée. Les gouvernements et un certain groupe sont en train d’agir de cette sorte pour servir leurs intérêts, mais il y a des centaines de milliers, des millions de personnes innocentes dans le monde qui sont dans ces pays, qui n’ont aucune idée de ce qui va leur arriver, et ce qui est en train de se passer. Ils sont inoffensifs et innocents. Pour eux, il est de notre devoir de faire des supplications.

Ces gens de ce monde croient, comme je l’ai dit, qu’ils seront à l’abri dans leurs forteresses matérielles : or, ils ignorent que ces calamités et cette destruction s’accentuent à une vitesse fulgurante. Aujourd’hui, il incombe aux serviteurs du Messie de prier pour leurs personnes, afin qu’Allah les maintiennent fermement sur les voies de la spiritualité. Ils doivent renforcer leur relation avec Allah l’Exalté et prier davantage, afin qu’Il éloigne leurs soucis. D’autre part, ils doivent aussi prier pour l’Oummah de l’islam, afin qu’Allah accorde aux musulmans, la perspicacité nécessaire pour reconnaître leurs responsabilités et afin qu’ils ne tombent pas dans le giron des non-musulmans [hostiles] et des forces anti-islamiques. Qu’ils puissent accepter celui qu’Allah leur a envoyé pour leur sécurité.

De même il faudra prier le cœur en émoi pour qu’Allah protège l’humanité de la destruction et pour que les guerres soient évitées. Les prières et l’aumône éloignent les malheurs. Si le monde se penche vers la réforme, ces guerres pourront être évitées. Nous ne souhaitons pas qu’une partie du monde soit détruite pour que l’autre partie revienne à la raison, se tourne vers Dieu l’Exalté et accepte celui qu’Il a envoyé. Nous souhaitons qu’Allah ne détruise personne en raison de ses méfaits et qu’Il accorde l’intelligence nécessaire à l’humanité : nous nous évertuons et prions en ce sens.

Il incombe aux serviteurs du Messie d’informer tout le monde que l’on pourra profiter de cette forteresse protectrice en se liant au Messie Promis (a.s.) ; d’autre part, nous devrons prier avec conviction qu’Allah leur accorde l’intelligence nécessaire et les protège de ce gouffre de destruction.

Qu’Allah nous accorde la possibilité de compléter la mission pour laquelle le Messie Promis (a.s.) a été suscité, notamment le fait de réunir l’humanité sous la bannière du Saint Prophète Muhammad (s.a.w.). Que nous puissions user de toutes nos aptitudes en ce sens et que nous poussions nos prières à leur apogée. La victoire du Messie Promis (a.s.) se fera grâce à la prière : c’est cette arme-là qui lui a été confiée. Après le Ramadan, nous devons établir une relation ferme avec Allah l’Exalté et progresser dans nos supplications et nos actes d’adoration.

Le Messie Promis (a.s.) annonce : « La prière est un grand trésor et une grande force. Le Saint Coran encourage l’homme à foison à prier, évoquant l’état de ces personnes qui ont été libérées de leurs malheurs grâce aux supplications. La prière est la racine de la vie des Prophètes et le véritable moyen pour leur succès. Je vous recommande de prier afin d’accroître votre foi et vos aptitudes. Grâce aux supplications, il y aura des changements qui, par la grâce d’Allah, nous feront connaître une bonne fin. »

Qu’Allah fasse que nous connaissions tous une bonne fin, et que nous ne tombions jamais dans le giron de Satan ; et que nous puissions conformer notre vie aux commandements d’Allah et de son Prophète(s.a.w.).


(Le site www.islam-ahmadiyya.org prend l’entière responsabilité de la publication du texte de ce sermon)