Selon l’Islam, tout être humain est responsable de ses propres péchés et doit s’en affranchir pour mériter le salut. Mirza Ghulam Ahmad (a.s.), le Messie Promis et Imam Al-Mahdi, affirme qu’une foi inébranlable en Dieu et la conviction quant aux conséquences désastreuses des transgressions favorisent la vertu. L’Islam est certes capable d’engendrer cette certitude mais une grande majorité de musulmans ne répondent pas à l’appel du bien. La condition du reste de l’humanité n’est pas meilleure. Or, Dieu ne l’a pas abandonnée face aux assauts du Mal. Il a suscité en cette ère celui qui lui offrira le savoir parfait et, par conséquent, la délivrance du péché.

Quelques passage du livre

Dans cet opuscule, j'ai l'intention de démontrer que le merveilleux progrès matériel de notre époque est contrebalancé par sa déchéance spirituelle, dans la mesure où les âmes n’arrivent pas à saisir de pures vérités. Une analyse profonde de la condition humaine démontre qu’une force secrète et redoutable tire l’humanité vers le bas : elle glisse rapidement dans la fosse nommée Asfal-us-Sāfilīn . Les mœurs se sont corrompues au point où l’homme loue l’acte le plus odieux et le plus détestable au regard spirituel. La fine conscience se sent happé vers le bas par une force qui, par son influence dévastatrice, a déjà détruit un pan du monde. Les pures vérités sont raillées et ridiculisées ; la soumission complète à Dieu et Son adoration sont traitées d’absurdités.

Articles similaires