L'humilité : vertu cardinale du croyant - sermon du 07-06-2013

Imprimer

Au début de son sermon du 07 juin 2013 Sa Sainteté le Calife a cité les versets 46 et 47 de la sourate Al-Baqarah :

وَاسْتَعِينُوا بِالصَّبْرِ وَالصَّلَاةِ وَإِنَّهَا لَكَبِيرَةٌ إِلَّا عَلَى الْخَاشِعِينَ - الَّذِينَ يَظُنُّونَ أَنَّهُمْ مُلَاقُو رَبِّهِمْ وَأَنَّهُمْ إِلَيْهِ رَاجِعُونَ

« Et cherchez l’aide avec patience et dans la Prière. En vérité, cela est difficile sauf pour ceux qui sont humbles en esprit. [Ceux] qui savent, sans aucun doute, qu’un jour ils rencontreront leur Seigneur et c’est vers Lui qu’ils reviendront. » (Le Saint Coran, chapitre 2, versets 46 à 47)

L’humilité et la modestie sont des vertus essentielles si l’on désire se rapprocher de Dieu et respecter tous les consignes du Saint Coran. Les prophètes de Dieu ont pour vocation de guider les hommes et ils sont les premiers à pratiquer cette vertu. Le plus grand exemple dans ce domaine est la personne du Saint Prophète Muhammad (s.a.w). Le Messie Promis (a.s) affirme à cet effet :

« Dieu est gracieux et miséricordieux et Il subvient à tous les besoins de l’homme. Etant munificent Il envoie des prophètes afin que ces derniers puissent libérer l’humanité d’une vie pécheresse. L’arrogance est une maladie très dangereuse. Quiconque en est atteint meurt spirituellement. Je sais avec certitude que cette maladie est pire que le meurtre. Une personne arrogante devient le frère de Satan car c’est uniquement l’arrogance qui fit tomber Satan en disgrâce. Donc, au préalable, un croyant ne doit pas être arrogant ; il est nécessaire qu’il soit humble et soumis. Ceux qui sont divinement choisis ont une humilité de tout premier ordre. Le Saint Prophète Muhammad (s.a.w) possédait cette qualité plus que n’importe qui. On demanda à l’un de ses serviteurs de quelle manière il fut traité. Il répliqua qu’en vérité, le Saint Prophète Muhammad (s.a.w) le servit plus qu’il ne servit le Saint Prophète saw.

ٱللّهُمَّ صَلَّ عَلیٰ مُحَّمدٍ وَ عَلیٰ اٰلِ مُحَّمدٍ وَ بَا رِک وَ سَلِّم

C’est là un très grand exemple d’humilité et de force morale. Parmi les gens de la maison ce sont les domestiques qui sont les plus présents. Et si l’on veut connaître l’humilité, la patience et la tolérance de quelqu’un c’est aux domestiques qu’il faut s’adresser. » (Malfuzat, nouvelle édition, vol. 4, p. 437-438)

Téléchargez la version mp3 du sermon
sermo...2013.mp3 12993 kb .mp3

Le Saint Prophète Muhammad (s.a.w) est la référence parfaite pour l’Oummah, car il est l’exemple pratique des préceptes du Saint Coran. Il a atteint le sommet dans ses ibadah ; Dieu lui a aussi demandé d’annoncer que toutes ses actions sont entièrement consacrées à Lui. Seule une personne qui a atteint le stade les plus élevés pourra faire pareille annonce :

قُلْ إِنَّ صَلَاتِي وَنُسُكِي وَمَحْيَايَ وَمَمَاتِي لِلَّهِ رَبِّ الْعَالَمِينَ

Dis: « Assurément, ma Prière et mon sacrifice et ma vie et ma mort appartiennent à Allāh, le Seigneur des mondes ; » (Le Saint Coran, chapitre 6, verset 162)

Evoquant ceux qui possèdent cette qualité Allah déclare :

وَمَا يُلَقَّاهَا إِلَّا الَّذِينَ صَبَرُوا وَمَا يُلَقَّاهَا إِلَّا ذُو حَظٍّ عَظِيمٍ

« Mais cela n’est accordé qu’à ceux qui sont endurants ; et cela n’est accordé qu’à ceux qui possèdent une très grande mesure de bonté. » (Le Saint Coran, chapitre 41, verset 36)

La patience du Saint Prophète Muhammad (s.a.w) était inébranlable face aux souffrances qu’il avait subies, lui, sa famille et ses disciples. A Taïf il avait été chassé à coups de pierres. Mais faisant preuve d’une grande persévérance, il a demandé à Dieu de ne pas détruire ses habitants en dépit du fait que Dieu lui en avait donné ce choix.

Certains de ses disciples avaient été persécutés par une tribu particulière. Tout dépités ils ont demandé au Saint Prophète Muhammad (s.a.w) de maudire leurs persécuteurs. Mais celui-ci a répliqué : « Au lieu de les maudirent je vais prier pour que Dieu les guide vers le droit chemin. » Il a ainsi servi d’exemple à ses disciples leur faisant comprendre que la vraie vengeance c’est de prier pour ses ennemis et d’être patients. Dieu nous enjoint ceci : prenez le Saint Prophète Muhammad (s.a.w) pour exemple et soyez humbles.

À une personne qui le craignait le Saint Prophète Muhammad (s.a.w) a répliqué : « N’aies pas peur de moi. Je ne suis qu’un homme. J’ai bu le lait d’une femme qui consommait la même nourriture que les autres. » Dieu requiert à ses disciples de faire preuve de cette même humilité afin qu’ils puissent se rapprocher de Lui.

Les versets cités plus haut énoncent que l’on ne pourra pas se rapprocher de Dieu tant que l’on ne se considère pas le plus insignifiant des hommes.

Dans le Saint Coran Dieu s’adresse parfois directement aux croyants. Dans d’autres cas Il cite les exemples des peuples d’antan afin qu’ils servent de leçons pour les croyants.

Ainsi il faut implorer l’aide de Dieu en faisant preuve d’une grande humilité, en disant : « O mon Seigneur ! Accorde-moi Ta grâce et Ta miséricorde. Montre-moi la voie qui mène à Ton plaisir. »

Sabr (صبر) signifie endurer toute souffrance dans la dignité sans se lamenter. Selon certains lexiques ce terme signifie avoir la même attitude dans le bonheur comme dans l’adversité. C’est-à-dire rechercher uniquement le plaisir de Dieu et lui être toujours fidèle. Dieu n’abandonne pas ses serviteurs choisis ; Il récompense leur patience et exauce leurs prières.

La Salat (الصلاة) est une autre action recommandée par le verset cité plus haut. Cela signifie implorer Dieu au cours des cinq prières quotidiennes et se prosterner devant Lui en toute humilité. Cela sera possible quand on n’aura pas en soit une seule once d’orgueil. Celui qui ne possède pas ces qualités ne pourra pas accomplir la Salat comme préconisée. Ses prières ne seront pas agrées par Dieu.

hadrat-khalifatul-massih-al-khamis
Hadrat Mirza Masroor Ahmad
Cinquième Calife
de la Jama'at Ahmadiyya

Dieu avait révélé au Messie Promis (a.s) que son humilité lui plaisait. C’est cette qualité qui lui a ouvert la voie vers le progrès. Nous qui sommes ses disciples nous devons créer en nous cette qualité si nous désirons profiter des faveurs divines, consommer le fruit de notre patience, et voir l’exaucement de nos prières. Ces actions nous protégeront des forces sataniques et renforceront notre foi.

Mais Dieu affirme que ce n’est point une tâche facile. L’égocentrisme, l’entêtement, la paresse, les convoitises de ce bas monde seront autant d’obstacles sur notre voie. Le serviteur de Dieu doit certainement être patient et constant.

Il doit à chaque instant se souvenir de Son Seigneur et se prosterner devant Lui. Dieu affirme que ce n’est point facile de créer ces qualités en soi. D’où l’importance d’implorer son soutien et de faire preuve d’humilité.

Le Messie Promis (a.s) nous prodigue les conseils suivants :

« Les membres de ma communauté doivent être vigilants à ce propos : le moindre péché, aussi insignifiant soit-il, une fois qu’il s’implante en l’homme le conduit peu à peu vers de grands péchés. Des vices secrets s’implantent irrémédiablement en l’homme au point où il est difficile de s’en débarrasser. Et l’homme, créature faible qu’il est, se croit à l’abri des conséquences néfastes de ses actions. L’arrogance et l’orgueil s’implante en lui et lui entravent la voie qui mène à Dieu. Tant que l’on ne se considère pas le plus insignifiant des hommes l’on ne méritera pas le salut. Le poète Kabir l’a si bien énoncé dans ses vers. Il déclare : « Je remercie Dieu pour avoir pris naissance dans une famille modeste. Si j’étais né dans une grande famille je n’aurais pas rencontré Dieu. »

Tandis que les autres étaient fiers d’appartenir à de hautes lignées, Kabir était reconnaissant [envers Dieu] parce qu’il appartenait à une caste inférieure.

L’homme doit, à tout instant, être conscient de son insignifiance. Tout individu, même appartenant à la lignée la plus supérieure se verra dérisoire sous un angle ou un autre, à condition qu’il soit doué de discernement. Face à l’univers tout entier il réalisera certainement sa futilité. L’homme n’entrera jamais dans le Royaume de Dieu tant qu’il ne traite pas une pauvre veille au comble du dénuement avec la même déférence qu’il réserve à un noble d’une lignée pure et tant qu’il ne se préserve pas de toute forme d’orgueil. Ses quelques lacunes transforment toutes ses valeurs morales en vices. La prière est la seule porte ouverte par Dieu pour la félicité de Sa création. Quand l’homme franchit ce seuil en pleurs et avec de vives douleurs le Dieu Gracieux lui fait porter le manteau de la pureté et lui accorde une force incomparable qui l’éloigne à cent milles lieux de toutes futilités. Pourquoi, en dépit de sa foi en Dieu, l’homme n’évite-t-il pas les péchés ? Certainement il se trouve en lui une veine de l’athéisme et il n’a pas de certitude ni de foi complète en Dieu. S’il savait que Dieu existe et qu’Il lui demandera des comptes et qu’Il peut l’anéantir à tout moment il ne commettra pas de péché. Dans un hadith il est dit qu’aucun voleur ne volera quand il passe par l’état d’un croyant et qu’aucun adultère ne commettra de fornication quand il sera croyant. L’on pourra se libérer des péchés quand l’on sera conscient que la colère de Dieu peut frapper telle une foudre destructrice ou un feu calcinant. Et c’est là que la grandeur divine subjuguera le cœur que ces maux disparaitront d’eux-mêmes. Ainsi le salut est tributaire de la connaissance. L’amour grandit grâce au savoir, d’où la primauté de ce dernier.

Deux choses attisent davantage l’amour : la beauté et les faveurs. Celui qui n’est pas au courant de la beauté et des faveurs de Dieu quel amour peut-il éprouver pour Lui ? Allah déclare [dans le Saint Coran] :

وَلَا يَدْخُلُونَ الْجَنَّةَ حَتَّى يَلِجَ الْجَمَلُ فِي سَمِّ الْخِيَاطِ

…Et ils [les incroyants] n’entreront pas non plus au Paradis avant qu’un chameau ne passe par le chas d’une aiguille. Les exégètes prennent ce verset au pied de la lettre ; mais moi j’affirme que celui qui désire le salut doit sur la voie de Dieu, au prix de grands efforts, amincir son âme rebelle afin qu’elle passe par le chas de l’aguille. Tant que l’âme se gavera des plaisirs de ce monde et des passions charnelles elle lui sera impossible de franchir la voie immaculée de la shariah pour entrer au paradis. Anéantissez les plaisirs de ce monde et que la crainte de Dieu vous amincisse et c’est là que vous pourrez marcher sur cette voie ; cette traversée vous mènera au Paradis et vous fera méritez le salut éternel. » (Malfuzat, Vol. 5, pp. 437 – 439)

Que tous les disciples du Messie Promis (a.s) puissent grandir dans leur humilité, être patients et adorer Dieu comme il se doit. Que notre constance et nos prières portent leurs fruits ici-bas et dans l’au-delà afin que le monde soit témoin que nous sommes la communauté établie par le Messie Promis (a.s), afin que le monde soit contraint de dire que les ahmadis sont les véritables croyants.

Les ahmadis du Pakistan méritent aussi nos prières : qu’Allah les libère de leurs afflictions et qu’Il renforce leur foi. Ceux-ci doivent aussi prier pour qu’ils grandissent dans leur foi et qu’ils puissent se rapprocher de Dieu.


(Le site www.islam-ahmadiyya.org prend l’entière responsabilité de la publication de ce résumé)