Imprimer

Amour véritable pour le Saint Prophète Muhammad (Que la paix et les bénédictions d’Allah soient sur lui)

Sermon du vendredi prononcé le 21 septembre 2012 par Sa Sainteté le Cinquième Calife Hadrat Mirza Masroor Ahmad (qu’Allah lui vienne en aide) à la mosquée Baitul futuh à Morden, Londres.

Muhammad-2

Dans cette réplique à un film caricaturant le Saint Prophète Muhammad (Que la paix et les bénédictions d’Allah soient sur lui) d’une manière extrêmement dégradante, et dans le contexte de la réaction des musulmans et non musulmans dans le monde entier à ce film abject, Sa Sainteté le Calife détermine la réaction à être manifestée par les ahmadis – les vrais musulmans – et suggère aux musulmans vivant dans tous les coins du monde comment exprimer un amour véritable pour le Saint Prophète (Que la paix et les bénédictions d’Allah soient sur lui). Il a par ailleurs attiré l’attention de toutes les nations sur leurs responsabilités.

Téléchargez la version PDF du sermon
amour...hete.pdf 1349 kb .pdf



Sa Sainteté le Calife prononce la Shahadah – la déclaration de foi islamique – et après avoir invoqué la protection d’Allah contre Satan, récite la sourate al-Fatihah suivie des versets 57 et 58 de la sourate al-Ahzab :

إِنَّ اللَّهَ وَمَلَائِكَتَهُ يُصَلُّونَ عَلَى النَّبِيِّ يَا أَيُّهَا الَّذِينَ آَمَنُوا صَلُّوا عَلَيْهِ وَسَلِّمُوا تَسْلِيمًا - إِنَّ الَّذِينَ يُؤْذُونَ اللَّهَ وَرَسُولَهُ لَعَنَهُمُ اللَّهُ فِي الدُّنْيَا وَالْآَخِرَةِ وَأَعَدَّ لَهُمْ عَذَابًا مُهِينًا

« Certainement Allāh envoie Ses bénédictions sur le Prophète et Ses anges prient pour lui. Ô vous qui croyez ! Vous aussi devez implorer des bénédictions sur lui, et le saluer avec la salutation de paix. En vérité ceux qui calomnient Allāh et Son Messager, Allāh les a maudits dans ce monde et dans l’au-delà, et leur a préparé un châtiment humiliant. » (33 : 57 à 58)

Aujourd’hui, l’on voit déferler sur le monde musulman – qu’il s’agisse de nations islamiques ou de musulmans vivant dans d’autres pays – une vague d’indignation et de peine suscitée par les actions viles, ignobles et injustes d’agents anti-islamiques. Leur colère est justifiée, car les musulmans – qu’ils comprennent le statut véritable du Saint Prophète Muhammad (Que la paix et les bénédictions d’Allah soient sur lui) ou pas – sont prêts à mourir pour préserver son honneur et sa dignité.

Les ennemis de l’Islam ont réalisé un film abject et obscène sur le Saint Prophète Muhammad (Que la paix et les bénédictions d’Allah soient sur lui) dans le seul but de l’avilir, et il est tout à fait naturel que les musulmans en soient peinés et courroucés ; lui, le bienfaiteur et la miséricorde de l’humanité, le bien-aimé d’Allah, qui passait tant de nuits blanches en prière pour que les hommes soient sauvés de la destruction. Si grande, en effet, était sa tristesse que Dieu affirme qu’il se désole à en mourir parce que ses congénères refusent de reconnaître leur Seigneur Qui les a créés (Saint Coran, Ch. 18, V. 7). Ce film excessivement blasphématoire envers le bienfaiteur de l’humanité allait évidemment faire saigner le cœur de tout musulman, et c’est effectivement ce qui a eu lieu ; et tout spécialement en serait meurtri le cœur des musulmans ahmadis, car nous avons accepté l’amoureux véritable du Prophète (Que la paix et les bénédictions d’Allah soient sur lui), à savoir le Messie Promis et Imam Al-Mahdi, dont nous avons appris le statut sublime du fondateur de l’Islam. Nos cœurs saignent ; nos entrailles sont déchirés, et nous nous prosternons devant Dieu l’Implorant de nous venger et de faire des auteurs de ce film un signe de Sa colère qui soit une leçon pour tous jusqu’à la fin des temps.



Téléchargez la version mp3 du sermon
sermo...2012.mp3 21104 kb .mp3

De l’Imam de cette époque, nous avons appris l’amour réel du Prophète (Que la paix et les bénédictions d’Allah soient sur lui), et c’est ainsi que nous pouvons nous réconcilier avec les serpents et les bêtes de la forêt, mais nous ne pouvons faire de compromis avec ceux qui ne cessent d’outrager notre Maître, notre Chef, Muhammad le Choisi, Sceau des Prophètes (Que la paix et les bénédictions d’Allah soient sur lui).

Décrivant les sentiments des croyants, le Messie Promis (a.s) affirme : « Les musulmans sont un peuple prêt à donner sa vie pour l’honneur de son Prophète béni. Ils préfèrent mourir plutôt que d’accepter le déshonneur de se réconcilier et de se lier d’amitié avec ceux dont la seule vocation est d’injurier leur Prophète (Que la paix et les bénédictions d’Allah soient sur lui) matin et soir ; ceux qui dans leurs journaux, livres et annonces profèrent des calomnies outrageantes et des propos injurieux à son égard. Sachez que ceux-là ne désirent pas le bien de leur peuple, car ils sèment des épines sur leur voie.

Je le dis en toute vérité nous pouvons nous réconcilier avec les serpents et les bêtes de la forêt, mais nous ne pouvons faire de compromis avec ceux qui ne cessent d’outrager les prophètes immaculés de Dieu et qui croient qu’insultes et invectives leur apporteront la gloire. Mais toute victoire vient du Ciel ; les bénédictions qui résultent des paroles pures de ceux dont les langues sont immaculées font qu’ils conquièrent au final les cœurs [des autres]. Quant aux scélérats leur seule vocation est de semer la discorde et le trouble dans le pays. » (Chashmah-i-Ma‘rifat, Ruhani Khaza'in, Vol. 23, pages 386 à 387)

Il dit en outre que l’expérience nous démontre que les blasphémateurs connaissent une mauvaise fin. La jalousie de Dieu finit toujours par se manifester en faveur de Ses bien-aimés.

Les journaux et les médias sont autant de moyens pour commettre ces outrages ; or, quant aux coupables qui persistent dans leur affrontement contre Dieu, Il les saisira, s’Il le désire. Ils s’obstinent à poursuivre leurs actions injustes. En 2006, après la publication par des individus abjects au Danemark de caricatures vulgaires du Saint Prophète Muhammad (Que la paix et les bénédictions d’Allah soient sur lui), j’avais fait comprendre à la communauté comment réagir correctement, tout en soulignant que de tels scélérats ont continué d’apparaître dans le passé, et que donc ces vilénies ne s’arrêteraient pas ; et que les protestations des musulmans ne serviraient à rien car ces gens-là n’arrêteraient pas leurs actions injustes. Le constat est là : au fil du temps leurs outrages ont pris de l’ampleur, et continuent désormais de s’amplifier. Or, cela ne fait que dévoiler l’échec des pourfendeurs de l’Islam, un échec qui les incite, sous le paravent de leur droit à la liberté d’expression, à commettre de plus en plus d’obscénités. Comme l’affirme le Messie Promis (Que la paix soit sur lui) ces gens-là ne désirent pas le bien-être de leur peuple. Le jour viendra où ces peuples réaliseront que ce que font ces gens, à savoir cette propagande outrageuse, sera ruineux pour le peuple tout entier. En effet, ils sont égoïstes et cruels, ne voulant rien si ce n’est l’assouvissement de leurs désirs.

Au nom de la liberté d’expression, des hommes politiques et bien d’autres soutiennent ouvertement ou à demi-mot ces infamies ; et des fois ils font des gestes en faveur des musulmans. Le monde étant un village global ces outrages peuvent bien saper la sécurité et la paix de ces pays [d’Occident]. Il y a en outre le châtiment de Dieu, qui, quant à lui, tombera en temps et lieu. Souvenez-vous des paroles de l’Imam de cette époque, lorsqu’il dit que toute victoire viendra du Ciel, et que le Ciel a déjà décrété que le Prophète, que ces gens calomnient de toutes leurs forces, aura certainement la victoire sur eux ; et sa conquête sera, comme l’a spécifié le Messie Promis (Que la paix soit sur lui), la conquête des cœurs. Une parole immaculée est de grand effet, et n’a besoin du soutien d’aucun extrémisme ; ni ne requiert-elle que l’on réponde aux injures par des injures. Les insultes et calomnies que ces gens ont lancées vont vite cesser, si Dieu le veut, et dans l’Au-delà ils auront affaire à Lui.

Dans les versets cités plus haut Dieu énonce la responsabilité des croyants : envoyer prières et salutations sur le Saint Prophète Muhammad (Que la paix et les bénédictions d’Allah soient sur lui). Insultes et blasphèmes ne diminueront pas d’un iota tout l’honneur qui lui revient. Il s’agit là d’un Prophète magnifique sur lequel Dieu et Ses anges envoient des salutations. Ainsi donc, quand les offenses de ses ennemis prennent de l’ampleur, les croyants devront, plus qu’auparavant, prier en sa faveur.

ٱللّهُمَّ صَلِّ عَلَى مُحَمَّدٍ وَعَلَى آلِ مُحَمَّدٍ

كَمَا صَلَّيْتَ عَلَى إِبْرَاهِيمَ وَعَلَى آلِ إِبْرَاهِيمَ

إِنَّكَ حَمِيدٌ مَجِيدٌ

ٱللّهُمَّ بَارِكْ عَلَى مُحَمَّدٍ وَعَلَى آلِ مُحَمَّدٍ

كَمَا بَارَكْتَ عَلَى إِبْرَاهِيمَ وَعَلَى آلِ إِبْرَاهِيمَ

إِنَّكَ حَمِيدٌ مَجِيدٌ

[Translittération:

Al-lahum-ma sal-li ‘ala Muham-madin-wa ‘ala 'ali Muham-madin kama sal-layta ‘ala 'Ibrahima wa ‘ala 'ali 'Ibrahima 'in-naka Hamidum Majid.

Al-lahum-ma barik ‘ala Muham-madin-wa ‘ala 'ali Muham-madin kama barakta ‘ala 'Ibrahima wa ‘ala 'ali 'Ibrahima 'in-naka Hamidum Majid.

Traduction:

O Allah! Répand Ta grâce sur Muhammad et sur le peuple de Muhammad, comme Tu répandis Ta grâce sur Abraham et sur le peuple d’Abraham. Tu es certainement Digne de Louanges et Glorieux.

O Allah! Accorde Tes bénédictions à Muhammad et au peuple de Muhammad, comme Tu accordas Tes bénédictions à Abraham et au peuple d’Abraham. Tu es certainement Digne de Louanges et Glorieux.]

Voilà la prière pour le Prophète (Que la paix et les bénédictions d’Allah soient sur lui) dont la victoire sur le monde est chose décrétée.

S’il sied aux musulmans ahmadis de manifester leur dégoût et indignation envers cette propagande obscène, il leur incombe aussi d’avertir les coupables ainsi que leurs élus politiques quant à la nécessité de faire cesser ces actions ; en fait, les ahmadis les avertissent déjà. Pour ce qui est des efforts matériels, l’ahmadi, afin de contrer ce complot, essaie de présenter au monde la réalité des choses, la vérité réelle. L’ahmadi essaie également de leur montrer tous les aspects de la sublimité du caractère du Prophète (Que la paix et les bénédictions d’Allah soient sur lui) tout en étant, dans tous ses faits et gestes, une manifestation vivante du beau modèle laissé par le Saint Messager (Que la paix et les bénédictions d’Allah soient sur lui). Tel que je l’avais préconisé plus haut, ces efforts doivent être accompagnés de la résolution de se consacrer davantage au Durud et au Salam (la prière pour le Prophète et les salutations lui étant adressées) ; que les hommes, les femmes, les jeunes, les vieux et les enfants saturent l’environnement et l’atmosphère de leurs salutations sur le Prophète, et qu’ils démontrent un exemple pratique des préceptes de l’Islam. Voilà comment réagir positivement.

Quant aux gens injustes [y impliqués], Dieu déclare dans le deuxième verset ce qu’il adviendra de ceux qui font souffrir le Messager (Que la paix et les bénédictions d’Allah soient sur lui) ou qui blessent le cœur des croyants par des attaques sur sa sainte personne : Dieu S’occupera d’eux Lui-même. La malédiction de Dieu pèse sur eux en ce monde, et c’est pour cela qu’ils continuent à sombrer de plus en plus profondément dans l’infamie et la saleté. Dieu a préparé pour de telles gens un châtiment avilissant dans l’Au-delà. C’est ainsi que le Messie Promis (Que la paix soit sur lui) a déclaré que ces gens-là ne connaîtront jamais une bonne fin. En un mot, leur fin est, dans ce monde, la malédiction divine, et après la mort, un châtiment humiliant.

Quant aux musulmans en général, il leur sied eux aussi de s’en tenir aux enseignements d’Allah, et que leur réaction s’y conforme, à savoir qu’ils saturent leurs pays, leurs régions et leurs environnements de leurs salutations sur le Prophète (Que la paix et les bénédictions d’Allah soient sur lui). Il s’agit là de la réaction correcte.

Il serait ô combien futile pour les musulmans de saccager les avoirs de leur peuple, de tuer leurs concitoyens, ou de participer dans des émeutes, contraignant ainsi la police à leur tirer dessus, causant la perte de leurs compatriotes.

De la presse et des médias en général, il ressort que la grande majorité d’honnêtes gens en Occident ont exprimé leur dégoût, voire leur répugnance, pour ce film, et cela bien que n’étant pas musulmans ; ce sont des gens de nature noble, et ils ont manifesté leur répulsion aussi bien aux Etats-Unis qu’ici (en Grande-Bretagne). Les leaders, quant à eux, le condamnent, pour ensuite soutenir les auteurs au nom de la liberté d’expression dans le même souffle. Cette politique de double face ne peut continuer. La loi sur la liberté n’est pas une Ecriture Céleste. Tel que je l’avais rappelé dans mon discours adressé aux politiciens américains, les lois de l’homme sont imparfaites ; elles sont sujettes à des défauts. Lorsque l’homme rédige des lois, il omet de prendre certains cas de figure en ligne de compte, car il ne possède pas la connaissance de l’avenir. Dieu, par contre, connaît l’Invisible. De ce fait, Ses lois ne souffrent d’aucune imperfection. Ne pensez donc pas que vos lois sont parfaites, et qu’elles ne nécessitent aucun amendement. Il est à regretter qu’aucune loi au monde, pas même la Charte des Nations-Unies, n’interdit l’outrage des sentiments religieux d’autrui ou le fait de railler les leaders religieux ; autant d’actions susceptibles de mettre à mal la paix mondiale, de faire jaillir la lave de la haine et de creuser davantage le fossé entre nations et religions. Créez donc une loi pour la liberté de l’homme, mais ne créez pas de loi pour le permettre de jouer avec les sentiments d’autrui.

L’ONU est en train d’échouer ; or elle pense que par la formulation de lois inefficaces elle a accompli un grand exploit. La loi de Dieu, quant à elle, interdit aux musulmans de tourner en ridicule les idoles des autres peuples et ce afin de préserver la paix. En effet, si vous vous moquez de leurs idoles, ils se mettront, dans leur ignorance, à ridiculiser votre Dieu Tout-Puissant. Leur dérision vous blessera le cœur et la haine réciproque s’amplifiera ; le résultat en sera conflits et antagonismes. Le désordre se répandra dans le pays. Voilà donc le bel enseignement offert par le Dieu de l’Islam, le Dieu de ce monde, le Dieu de l’Univers. C’est de Dieu que vient ce précepte sublime, enseigné par le truchement du Saint Prophète Muhammad (Que la paix et les bénédictions d’Allah soient sur lui), visant à réformer le monde et à renforcer les liens de l’amitié et de l’amour entre les hommes ; c’est Lui Qui a octroyé au Prophète le titre de « Miséricorde pour tous les univers », car en effet Il l’a envoyé en tant que miséricorde pour toute la création.

Que les érudits, les dirigeants, et les politiciens du monde s’interrogent donc : en refusant de restreindre une poignée d’individus obscènes, ne deviennent-ils pas complices de cette atteinte à la paix ? Que les peuples du monde se questionnent également : en jouant avec les sentiments religieux d’autrui et en approuvant les actions d’un petit nombre de créatures abjectes enlisées dans l’indécence, ne deviennent-ils pas des participants à la destruction de la sécurité dans le monde ?

Quant à nous, musulmans ahmadis, nous sommes toujours prêts à tout donner pour servir l’humanité. Sensible à la pénurie de sang aux Etats-Unis, l’année dernière la Jama‘at Ahmadiyya avait recueilli près de 12 000 bouteilles de sang pour le peuple américain. Cette contribution est en train d’être réitérée cette année aussi, dans un élan qui se poursuit. Ainsi, leur avais-je dit, offrons-nous notre sang, nous, musulmans ahmadis, dans un effort de sauver des vies. Or, par vos actions et par votre soutien des auteurs de ces obscénités, vous faites saigner nos cœurs. Comparez donc les actions des musulmans ahmadis, de tout vrai musulman, à celles d’une certaine tranche de ces gens qui se croient champions de la justice.

Les musulmans sont condamnés pour leurs actions. Il est vrai que certaines réactions sont inacceptables. Saccager les biens d’autrui, assiéger et incendier [des bâtiments], tuer des innocents, ne pas protéger les diplomates et les laisser exposés à la violence voire à l’assassinat, sont des actions inadmissibles. De même, ridiculiser les innocents prophètes de Dieu et pousser loin ces infamies sont des péchés gravissimes. Or, ne voilà-t-il pas que dans la foulée de ce film odieux, un journal français a récidivé en publiant de nouveau de viles caricatures [du Saint Prophète Muhammad (Que la paix et les bénédictions d’Allah soient sur lui)] mais plus abjectes encore. Pour ces gens matérialistes, le monde est une fin en soi ; ils ignorent qu’il sera aussi la cause de leur destruction.

Je voudrais ajouter que des états musulmans s’étendent sur une large partie de la planète. Ces états musulmans – à bon nombre desquels Dieu a accordé d’abondantes ressources naturelles – font aussi partie des Nations Unies. Or, le Saint Coran est le guide complet de la vie ; ils y portent foi et le lisent : pourquoi alors ne présentent-ils pas ses enseignements sublimes au monde, et ce à tous les niveaux ? Pourquoi ne démontrent-ils pas au monde, conformément aux préceptes du Noble Coran, qu’outrager les sentiments religieux d’autrui et ridiculiser les prophètes de Dieu constituent des crimes énormes et des péchés graves ? Pourquoi ne soutiennent-ils pas qu’il est essentiel pour la préservation de la paix et la sécurité dans le monde d’inclure à la Charte des Nations Unies une clause interdisant à tout citoyen des pays membres d’outrager les sentiments religieux d’autrui, et l’empêchant d’utiliser la liberté d’expression comme prétexte pour la destruction de la paix globale ? Ces provocations sont commises au nom de la liberté d’expression depuis fort longtemps ; mais malheureusement les états islamiques n’ont entrepris aucun effort concerté et conséquent pour faire le monde reconnaître l’importance de la protection de la dignité et de l’honneur de tous les prophètes, y compris du Saint Messager Muhammad (Que la paix et les bénédictions d’Allah soient sur lui). Bien entendu, une telle clause resterait lettre morte, à l’instar des autres résolutions de l’ONU – en effet, quand est-ce que le monde a respecté une quelconque charte de paix ? – mais au moins son existence serait reconnue.

Pourquoi l’Organisation de la Coopération Islamique n’a-t-elle jamais fait d’efforts sérieux de sauvegarder la dignité des musulmans dans le monde ? Les chefs d’états des pays musulmans n’ont qu’un seul objectif : assouvir leurs convoitises ; la foi n’a pour eux aucune valeur. Si nos dirigeants avaient fait de tels efforts, le peuple n’aurait jamais manifesté une réaction aussi négative, telle que ce que l’on constate au Pakistan et dans d’autres pays. Le peuple aurait été encouragé par le savoir que les leaders ont été désignés pour accomplir de telles tâches et qu’ils s’en acquitteront dignement. Ils auraient soutenu dans les forums du monde l’importance de préserver l’honneur et la dignité du Prophète de l’Islam, et de tous les autres prophètes, avec une telle vigueur que le monde aurait reconnu la justesse de leur propos.

A ceux-là s’ajoute le nombre important de musulmans habitant l’Occident et toutes les autres régions du monde. Par rapport à la religion, l’Islam est la deuxième puissance du monde en termes d’adhérents ; si ses fidèles mettaient en pratique les préceptes de Dieu, ils deviendraient la plus grande puissance en toute chose, et alors leur influence serait telle qu’aucune puissance anti-islamique n’oserait plus commettre ou même songer à pareille infamie.

Il y a des musulmans partout ; les Turcs, à eux seuls, se comptent par millions en Europe, et ils sont bien dans tous les états européens. A eux s’ajoutent les musulmans d’autres pays, tels ceux d’Asie. Ils vivent en Grande-Bretagne, aux Etats-Unis, au Canada, et dans tous coins d’Europe. S’ils votent pour ceux qui œuvrent en faveur de la tolérance religieuse et qui condamnent ouvertement les auteurs de toute propagande obscène ou de films infâmes, une section des gouvernements de ce monde sera dès lors constituée de gens s’exprimant ouvertement contre ces obscénités.

En un mot, si les musulmans se rendent compte de leur importance, une révolution aura lieu dans le monde. Dans leurs pays respectifs, ils pourront faire promulguer des lois garantissant le respect des sentiments religieux. Hélas ! Ils ne portent pas l’attention sur ces choses. Au contraire, ils s’acharnent à s’opposer aux conseils que leur prodigue la Jama‘at Ahmadiyya, renforçant ainsi la main des ennemis [de l’Islam]. Qu’Allah accorde la sagesse aux dirigeants, politiciens et leaders religieux des musulmans, et leur permette de consolider leur puissance, de reconnaître leur importance et de se tourner vers les enseignements de l’Islam.

L’état moral de ceux qui, faisant du Saint Prophète (Que la paix et les bénédictions d’Allah soient sur lui) l’objet de leurs plus viles condamnations, ont participé de près ou de loin à la réalisation de ce film, acteurs y compris, est peu reluisant. Selon les informations ressortant des médias, un certain Nakoula Basseley Nakoula, Copte d’origine égyptienne habitant aux Etats-Unis, aussi connu sous le nom de Sam Bacile, serait responsable de la production du film. Il a un casier judicaire – il s’agit bien d’un criminel – et a été en prison en 2010 pour escroquerie bancaire. Le directeur du film réalise, quant à lui, des films pornographiques et les acteurs concernés y ont figuré. Ceci est l’état moral [de ceux qui osent s’attaquer au noble Prophète de Dieu]. L’on n’ose même pas songer aux limites jusqu’auxquelles ces gens seraient prêts à s’aventurer dans la pornographie. Or, tandis qu’ils se vautrent dans la saleté, ils osent s’attaquer à une personne dont l’excellence morale et la pureté ont été certifiées par Dieu Lui-même. Ces actions obscènes leur ont certainement attiré, et continuent de leur attirer, la rétribution divine. Les sponsors de ce film ne pourront échapper, eux non plus, au châtiment de Dieu. Parmi l’on retrouve le pasteur américain [Terry Jones] qui avait tenté à plusieurs reprises de brûler publiquement des exemplaires du Coran pour se faire de la publicité facile.

ٱللّٰهُمَّ مَزِّقْهُمْ كُلَّ مُمَزَّقٍ وَسَحِّقْهُمْ تَسْحِيقًا

[Allahum-ma maz-ziqhum kul-la mumazzaqin wa sah-hiqhum tas-hiqa

O Allah, déchire-les en morceaux et pulvérise-les complètement.]

Dans les médias d’aucuns ont condamné à la fois ce film vulgaire et la réaction violente de certains musulmans ; cette réaction doit certes être condamnée. Toutefois, ils devraient identifier ceux qui ont fait le premier pas.

Comme je l’avais déclaré, tout cela est en train d’avoir lieu parce que les musulmans ont la malchance de n’avoir ni unité ni leadership. Leurs déclarations d’amour pour le Prophète nonobstant, ils sont fort éloignés de la religion. Ils proclament sans doute leur amour, mais n’ont aucune connaissance de la religion. Même dans le sens matériel, ils s’affaiblissent de plus en plus. Aucun pays islamique n’a protesté de façon vigoureuse. Si tant est qu’un pays musulman a formulé une protestation, elle aura été si faible que les médias ne lui ont accordé aucune valeur. Ce que les médias ont mis en exergue c’est que 1,8 milliards de musulmans réagissent comme des enfants. Personne ne s’occupe d’eux, et c’est pour cela qu’ils sont réduits à errer ça et là. Leur réaction ne peut donc qu’être enfantine. Il s’agit là d’un propos cynique, mais il expose la réalité. Qu’Allah leur accorde, au moins maintenant, d’avoir honte et de se repentir.

A ces gens dénués de vision spirituelle, ignorants quant à la grandeur des prophètes, silencieux et insensibles devant l’avilissement de Jésus (Que la paix soit sur lui), toute expression d’amour par les musulmans pour le Saint Prophète (Que la paix et les bénédictions d’Allah soient sur lui) paraîtra sans doute enfantine. Quoi qu’il en soit, tel que je l’avais dit en 2006, il aurait fallu que les musulmans mettent au point un plan d’action pour faire en sorte qu’à l’avenir personne n’aie plus l’audace de lancer des attaques obscènes. J’espère que les états musulmans entendront ce message ; que quiconque le peut, entre en contact avec eux. Chaque ahmadi se doit de leur faire parvenir ce message. Des manifestations de quatre jours suivis de silence ne résoudront rien.

Quelqu’un m’a fait la suggestion suivante – en effet l’on m’envoie constamment différentes propositions – à savoir que les avocats musulmans se réunissent pour formuler une pétition. Je souhaite tant que les avocats travaillant au niveau international y songent, et réfléchissent sur les possibilités d’une telle démarche, ou à défaut trouvent un autre moyen. Jusqu’à quand vont-ils continuer à observer ces attaques sordides, et à protester violemment pendant quelques jours, causant perte et ruine, dans leurs pays respectifs ? De telles réactions ne seront d’aucun effet en Occident, encore moins sur les auteurs de ces attaques. Lancer des attaques sur des gens innocents dans ces pays, proférer des menaces, se laisser aller à la violence, attaquer les ambassades, tout cela est contraire aux enseignements de l’Islam. L’Islam ne sanctionne pas du tout de telles actions. Quiconque aura recours à de telles méthodes ne fera qu’exposer le Saint Prophète (Que la paix et les bénédictions d’Allah soient sur lui) à de nouvelles polémiques.

L’extrémisme n’est pas la solution. La seule réaction convenable est celle que j’ai proposée, à savoir la réforme du comportement, et les prières pour le Prophète, Sauveur de l’humanité. Et pour ce qui est des efforts mondains, la réaction est que les pays musulmans s’unissent et que les musulmans vivant en Occident utilisent leur droit de vote pour influencer [la politique nationale]. Que les membres de notre Jama‘at œuvrent dans ce sens et qu’ils essaient d’amener leurs amis non ahmadis sur cette voie afin que ces derniers se mettent à user de leur pouvoir électoral au sein de leurs pays respectifs, et qu’ils présentent d’une façon admirable au monde entier tous les aspects du beau caractère du Saint Prophète (Que la paix et les bénédictions d’Allah soient sur lui).

Aujourd’hui, ces gens proclament haut et fort la liberté d’expression. Ils clament que la liberté de la pensée et de son expression n’existe pas en l’Islam, en citant l’exemple des pays musulmans, où les gens, les citoyens, n’ont pas droit à la libre expression. Or, ces derniers sont les seuls fautifs s’ils ne respectent pas les enseignements de l’Islam. En fait, l’histoire de l’Islam n’a rien à voir avec [de telles restrictions]. De l’histoire l’on retient que d’aucuns avaient ouvertement outragé le Saint Prophète Muhammad (Que la paix et les bénédictions d’Allah soient sur lui) plus d’une fois, faisant fi du respect et de la politesse. Dans sa réaction celui-ci a toujours fait preuve d’une telle patience et d’une telle tolérance qu’il est impossible d’en trouver la pareille. Je voudrais en présenter quelques exemples ici. Il est vrai que ces incidents sont souvent cités pour illustrer sa grande générosité, mais ils dévoilent par la même occasion sa patience devant l’effronterie.

Jubayr ibn Mut‘im (Qu’Allah soit satisfait de lui) rapporte qu’une fois, après son retour de Hunayn, quelques bédouins harcelèrent à tel point le Saint Prophète Muhammad (Que la paix et les bénédictions d’Allah soient sur lui) par leurs demandes insistantes qu’ils le forcèrent à reculer jusque dans les branches d’un arbre épineux et son manteau s’y accrocha. Le Prophète (Que la paix et les bénédictions d’Allah soient sur lui) s’arrêta et leur demanda de lui retourner son manteau, tout en ajoutant que s’il avait autant de chameaux que d’arbres qui les entouraient, il leur aurait tout donné et qu’ils n’auraient pas trouvé en lui trace d’avarice, de mensonge ou de lâcheté. (Sahih al-Bukhari, Kitab Farad al-Khums, hadith numéro 3148)

Selon une autre tradition, rapportée cette fois par Anas (Qu’Allah soit satisfait de lui), un jour un bédouin tira si fort sur le manteau aux rebords rugueux que portait le Prophète (Que la paix et les bénédictions d’Allah soient sur lui) que cela laissa des traces sur son cou. Le bédouin dit : « O Muhammad (Que la paix et les bénédictions d’Allah soient sur lui) ! Charge mes deux chameaux de richesses de parmi celles qu’Allah t’a octroyées, car tu ne me donneras rien de tes biens ni des biens de ton père ! » Le Saint Prophète Muhammad (Que la paix et les bénédictions d’Allah soient sur lui) marqua un moment de silence ; puis il répliqua : « Les richesses appartiennent à Allah et je suis Son serviteur ; » puis il dit : « Tu seras l’objet de représailles en raison du tort que tu as causé. » Le bédouin répondit « Non, il n’en sera pas ainsi. » Lorsque le Prophète lui en demanda la raison, il répondit : « Car Tu ne réponds jamais à la méchanceté par la méchanceté ! » Sa réponse fit rire le Saint Prophète Muhammad (Que la paix et les bénédictions d’Allah soient sur lui) qui ordonna que l’on charge l’un de ses chameaux d’orge et l’autre de dattes. (Al-Shifa', Qadi ‘Ayad, 1ère partie, p. 74, éditions Dar al Kutub al-‘Ilmiyyah, Beyrouth, 2002)

Voilà la patience et la tolérance démontrées par le Saint Prophète (Que la paix et les bénédictions d’Allah soient sur lui) envers ses amis et ses ennemis. Voilà ses vertus excellentes, dont la générosité, la tolérance, et son refus d’être découragé. Ses négateurs s’élèvent contre lui en toute ignorance, en clamant qu’il aurait commis telle barbarie ou telle brutalité.

Ils s’attaquent en outre au Noble Coran. L’on m’a informé que cela a été inclus dans le film. Je ne l’ai pas vu personnellement, mais l’on me dit que dans le film on allègue que ce fut Waraqah ibn Nawfal – cousin de Khadijah auprès duquel celle-ci avait emmené le Prophète suivant l’incident de sa première révélation divine – qui était l’auteur du Coran en entier. Or, les païens ont, de son vivant, toujours objecté à ce que pourquoi le Coran était révélé en morceaux, et non en une seule fois s’il s’agissait réellement de la Parole de Dieu. Les pauvres ! Cela ne démontre que leur ignorance de l’histoire. Ceux qui fabriquent des accusations sont toujours ainsi. Mais parmi eux il se trouve également deux prêtres ; ces derniers se prennent pour des gens instruits, alors qu’ils se sont révélés être des ignares.

En fait, Waraqah ibn Nawfal avait déclaré qu’il aurait souhaité être aux côtés du Prophète (Que la paix et les bénédictions d’Allah soient sur lui) lorsque ses compatriotes le chasseraient du pays. Il décéda peu de temps après. (Sahih al-Bukhari, Kitab Bada' al-Wahyi, hadith numéro 3)

Comme je l’ai dit, les prêtres ignorent totalement l’histoire et la réalité. De surcroît, [dans leurs recherches] les orientalistes ont toujours cherché à savoir si telle sourate était de la Mecque ou de Médine. Ils poursuivent la recherche susmentionnée, mais disent d’un même souffle que le Coran fut écrit par Waraqah en une seule fois ! En outre, il y a le défi posé par le Coran lui-même : Si vous pensez qu’il a été composé par un homme, produisez ne serait-ce qu’une sourate semblable aux siennes.

Puis, il y a la question du respect des sensibilités religieuses. Dans ce domaine aussi, le Saint Prophète Muhammad (Que la paix et les bénédictions d’Allah soient sur lui) est sans paire. Bien que se sachant supérieur à tous les prophètes, il dit un jour à un de ses compagnons de ne pas proclamer sa supériorité sur Moïse afin de ne pas blesser les sentiments d’un juif. (Sahih al-Bukhari, Kitab fi al-Khusumat, hadith numéro 2411)

Ensuite, le respect pour les pauvres. Le Saint Prophète (Que la paix et les bénédictions d’Allah soient sur lui) les a soulevés jusqu’à un rang honorable. Un jour, il trouva un homme riche parmi ses compagnons en train de manifester son apparente supériorité sur les autres. Il lui dit : Penses-tu que ta force, ton pouvoir et tes biens te sont venus de tes propres efforts ? Non ! Toutes ces choses te viennent par l’entremise des pauvres. (Sahih al-Bukhari, Kitab al-Jihad wa al-Sayr, hadith numéro 2896)

Aujourd’hui ces partisans autoproclamés de la liberté tentent de donner aux pauvres leurs droits. Ils proclament les efforts qu’ils font pour préserver les droits des gens démunis. Or, 1400 ans de cela, le Prophète sauvegardait leurs droits en déclarant que l’on doit verser à l'employé son salaire avant que sa sueur ne se dessèche. (Sunan Ibn Majah, Kitab al-Ruhun, hadith numéro 2443)

Comment pourront-ils se mesurer à ce Bienfaiteur de l’Humanité ? Les incidents de ce genre sont innombrables. Quelle que soit la vertu que vous choisirez, vous constaterez qu’elle est présente sous sa forme la plus élevée chez le Prophète (Que la paix et les bénédictions d’Allah soient sur lui).

Une autre calomnie est que le Saint Prophète Muhammad (Que la paix et les bénédictions d’Allah soient sur lui), que Dieu nous en préserve, avait un désir immodéré pour les femmes, d’où ses nombreux mariages. Dieu avait connaissance de ces diffamations et Il fit naître des incidents pour fournir des répliques. 'Asma' Bint al-Nu‘man ibn Abi al-Jawn était considérée la plus belle femme à l’époque du Saint Prophète Muhammad (Que la paix et les bénédictions d’Allah soient sur lui). Sur le souhait de son père, le Prophète (Que la paix et les bénédictions d’Allah soient sur lui) accepta de se marier avec elle. Leur Nikah (l’annonce du mariage religieux) fut prononcé, la dot étant de 500 dirhems. Quand le Prophète (Que la paix et les bénédictions d’Allah soient sur lui) vint la voir, elle lui dit : « Je me réfugie auprès de Dieu contre vous. » Le Prophète (Que la paix et les bénédictions d’Allah soient sur lui) répondit : « Vous avez cherché refuge auprès d’un très grand sanctuaire » et il demanda à Abu 'Usayd, un de ses compagnons, de la ramener chez sa famille. Les parents de la jeune femme, qui étaient très heureux de ce mariage, se mirent en colère contre elle. (Tabaqat al-Kubra d’Ibn Sa‘d, 8ème partie, pages 318-319, éditions Dar 'Ihya' al-Turath al-‘Arabiyy, Beyrouth, 1996)

Voilà l’homme excellent qu’ils accusent d’actes immondes par rapport aux femmes. Or celui-ci ne se mariait que selon le commandement de Dieu. Le Messie Promis (a.s) explique aussi que si le Saint Prophète Muhammad (Que la paix et les bénédictions d’Allah soient sur lui) ne s’était pas marié et qu’il n’avait pas eu d’enfants, et s’il n’avait pas subi la perte d’enfants et ensuite démontré le stoïcisme qui convient devant de telles peines, et s’il n’avait pas montré comment bien traiter les épouses, comment aurait-il pu établir de telles vertus [dans la société] et comment aurait-il pu servir de modèle ? Chacune de ses actions était motivée par sa recherche du plaisir de Dieu. (Chashmah-i-Ma‘rifat, Ruhani Khaza'in, Vol. 23, page 300)

On a traité ‘A'ishah (Qu’Allah soit satisfait d’elle) d’enfant gâtée, et on a aussi colportée maintes calomnies à propos de son âge, alors que le Prophète (Que la paix et les bénédictions d’Allah soient sur lui) lui disait parfois qu’il voulait passer la nuit entière à adorer son Dieu, en précisant qu’il aimait Dieu plus que tout autre. (Al-Durr al-Manthur, de l’Imam al-Suyuti, commentaire de la Sourate al-Dukhan, verset 4 ; Vol. 7, p. 350, éditions Dar 'Ihya' al-Turath al-‘Arabiyy, Beyrouth, 2001)

Voilà des allégations que seuls des pervers peuvent inventer ; ils l’ont fait dans le passé et ils continueront à le faire. Il se peut qu’à l’avenir ils persistent à agir ainsi, tel que je l’avais dit précédemment. Mais Dieu a décrété qu’Il remplirait l’Enfer de ces personnes. Ces gens et ceux qui les soutiennent devraient craindre le châtiment de Dieu. Comme l’a dit le Messie Promis (Que la paix soit sur lui), Dieu a un sens de l’honneur très aigu pour Ses bien-aimés.

Dieu a envoyé son Messie et Son Mahdi à cette époque afin d’attirer l’attention du monde sur le besoin de la réforme. Si les gens ne désistent pas de leur moquerie et de leurs cruautés, qu’ils se souviennent que le châtiment divin est terrible. Aujourd’hui des catastrophes naturelles frappent partout dans le monde ; en tous lieux l’on voit la destruction. Les Etats-Unis sont frappés par des tempêtes dont la force n’a de cesse de s’amplifier. La crise économique n’en finit pas ; le réchauffement climatique menace d’engloutir des pays entiers : le monde est entre les griffes de tous ces dangers. Autant de raisons de s’inquiéter et de ce rapprocher de Dieu au lieu de se vautrer dans des vulgarités. Hélas ! Les gens font tout le contraire. Tous les efforts sont faits d’outrepasser les limites.

L’Imam de l’époque vous a déjà avertis ; il affirme que si ses paroles ne sont pas prises en considération, chaque pas que vous ferez vous mènera d’autant plus vers une destruction terrible.

Le message du Messie promis (Que la paix soit sur lui) mérite d’être lu et relu, et nous le présentons en effet souvent ; mais je voudrais le lire une fois encore. Il déclare : « Sachez que Dieu m’a informé à propos des tremblements de terre. Suite à mes prophéties, il y a eu des séismes en Amérique et en Europe ; il y en aura d’autres qui vont frapper l’Asie, des cataclysmes qui seront à l’image de l’Apocalypse. La mort sera partout, des rivières de sang vont couler. Animaux et oiseaux ne seront pas à l’abri de la mort. La destruction qui va frapper le monde sera inouïe. La plupart de ces régions seront si sévèrement touchées que l’on croira qu’elles n’ont jamais été habitées. D’autres cataclysmes encore plus épouvantables frapperont du ciel et sur terre ; et toute personne intelligente comprendra que ces faits sortent de l’ordinaire et elles n’en trouveront aucune mention que ce soit dans les livres de philosophie ou ceux d’astronomie. Le désarroi frappera les cœurs ; l’on en sera complètement abasourdi. Certains seront sauvés, d’autres détruits.

Ce jour est proche, je le vois de mes yeux : le monde témoignera d’une scène de l’Apocalypse. Il n’aura pas que des tremblements de terre, d’autres cataclysmes effroyables frapperont, certains venant du ciel et d’autres de la terre. Tout cela parce que l’homme a abandonné le culte de son Seigneur ; et parce qu’il a consacré tout son cœur et tous ses efforts à l’acquisition de ce monde. Si je n’étais pas venu, certains de ces malheurs auraient été repoussés jusqu’à plus tard. Avec ma venue, Dieu a décidé de manifester Sa colère, une intention qu’Il a maintenue secrète depuis fort longtemps. Tout comme Il le déclare : « Et Nous ne châtions jamais avant d’avoir envoyé un messager. » (Coran, chapitre 17, verset 16)

Ceux qui se repentiront se retrouveront à l’abri ; miséricorde sera faite à ceux qui craindront Dieu avant la venue de ces calamités. Croyez-vous que vous serez à l’abri de ces séismes ? Croyez-vous que vous serez à l’abri grâce à vos subterfuges ? Non. Ce sera le jour où les œuvres de l’homme ne seront plus d’aucun effet. Ne croyez pas que l’Amérique ou d’autres contrées ont été frappées et que vous êtes à l’abri… O Europe tu n’es pas à l’abri ! O Asie toi non plus tu n’es pas à l’abri ! O habitants des îles, aucun faux dieu ne vous viendra en aide. Je vois des villes en ruines, je vois des maisons vidées de leurs habitants. Le Dieu Unique est resté silencieux pendant longtemps et l’on a commis des atrocités devant Ses yeux sans qu’Il réagisse. Mais maintenant Il montrera Son visage en frappant les cœurs d’effroi.

Que celui qui a des oreilles pour écouter sache que ce temps n’est pas loin. Je me suis évertué à réunir tout le monde sous la protection de Dieu. Mais il est essentiel que les décrets [divins] s’accomplissent… vous verrez des scènes de l’époque de Noé ; vos yeux verront les événements qu’avait connus la terre de Lot. Mais Dieu est lent à manifester Sa colère ; repentez-vous afin qu’Il vous fasse miséricorde. Celui qui abandonne Dieu est un insecte et non pas un être humain. Et celui qui ne Le craint pas est mort et non vivant. » (Haqiqatul Wahyi, Ruhani Khaza'in, Volume 22, pages 268 à 269)

Qu’Allah donne au monde la sagesse de se garder d’actions ignobles et cruelles ; et qu’Allah nous permette de continuer à nous acquitter de nos responsabilités.