Imprimer

Ramadan 2012 - Layla-tul-Qadr - Laïla-tul-Qadr - Nuit de la Destinée ou du décrét

La dernière décade du Ramadan et la Layla-tul-Qadr

- par Hadrat Mirza Masroor Ahmad -

Le sermon du 27 août 2010 de Sa Sainteté le Calife avait pour thème les dix derniers jours du Ramadan et la Layla-tul-Qadr (la Nuit de la Destinée). D’emblée, Sa Sainteté le Calife présenta les versets suivants de la Sourate Al-Qadr :

إِنَّا أَنْزَلْنَاهُ فِي لَيْلَةِ الْقَدْرِ (2) وَمَا أَدْرَاكَ مَا لَيْلَةُ الْقَدْرِ (3) لَيْلَةُ الْقَدْرِ خَيْرٌ مِنْ أَلْفِ شَهْرٍ (4) تَنَزَّلُ الْمَلَائِكَةُ وَالرُّوحُ فِيهَا بِإِذْنِ رَبِّهِمْ مِنْ كُلِّ أَمْرٍ (5) سَلَامٌ هِيَ حَتَّى مَطْلَعِ الْفَجْرِ

« Assurément, Nous l’avons fait descendre pendant la Nuit d’Al-Qadr. Et qu’est-ce qui te ferait savoir ce qu’est la Nuit d’Al-Qadr ? La Nuit d’Al-Qadr vaut mieux que mille mois. Durant celle-ci descendent les anges et l’Esprit avec le décret de leur Seigneur concernant chaque chose. Tout est paix – et il en sera ainsi jusqu’à la naissance de l’aube. »



Téléchargez la version mp3 du sermon
sermo...2010.mp3 42822 kb .mp3

L'importance des dix derniers jours du Ramadan

Les dix derniers jours du Ramadan ont une grande importance, car il s’y trouve la nuit du décret ou de la destinée (Laylat-ul-Qadr). Lorsque le regard de Dieu tombe sur Ses serviteurs choisis durant cette nuit, ces derniers passent par des états spirituels des plus éminents et sont récipiendaires de faveurs divines. Les musulmans sincères comprennent l’importance de ces jours ; ainsi ceux qui ont été négligents durant les 20 premiers jours essayent de se rattraper et accordent une grande importance aux prières surérogatoires.

Le Saint Prophète Muhammad (s.a.w) a souligné l'importance de ces 10 derniers jours du Ramadan. Mais si l'on se contente de faire des efforts uniquement au cours de cette période pour négliger les autres jours de l'année, serait-on considéré comme un véritable croyant ? Dieu annonce par ailleurs qu'Il a créé les djinn et les hommes pour qu’ils L’adorent. C’est le but véritable que doit avoir en tête le croyant. S’Il le désire Dieu pourra le rassurer en lui accordant Ses faveurs spéciales au cours de cette nuit. Il s'attend à ce que l'homme s'acquitte de son engagement en tant que serviteur et adorateur. Et lorsque Son serviteur fera des efforts conséquents, Il exaucera certainement ses prières et lui accordera la « Layla-tul-Qadr ». Dieu respecte toujours Ses promesses, et s'il y a des lacunes quelque part c'est toujours de la part de l'homme.

S'il réussit dans son entreprise, la « Layla-tul-Qadr » transformera le croyant complètement. Mais celui qui déclare que la « Layla-tul-Qadr » lui suffira et que ce ne sera plus la peine de prier est en train de se leurrer.

Baitul-Futuh-Minaret

De nombreux hadiths évoquent les efforts conséquents du Saint Prophète Muhammad (s.a.w) au cours de ces 10 derniers jours du mois du Ramadan. Connaissant l'importance de cette nuit bénie il encouragea les membres de sa famille à être régulier dans les prières tahajjud. Qu'Allah fasse que nous puissions créer cette atmosphère spirituelle dans nos maisons et en notre for intérieur. Il est aussi dit dans les hadiths que les péchés de celui qui jeûne avec foi et pour avoir le plaisir de Dieu sont pardonnés. Pour que ses jeûnes soient acceptés le croyant doit être ferme dans sa foi, cherchant à chaque instant le plaisir de Dieu.

La Layla-tul-Qadr (Nuit de la destinée) et les dix derniers jours du Ramadan

Dans un hadith le Saint Prophète Muhammad (s.a.w) déclare que si l'on a été négligeant durant les 20 premiers jours du Ramadan l'on doit se rattraper durant les 10 derniers. Certains récits rapportent qu’il a dit que la « Layla-tul-Qadr » se trouve dans les sept premiers jours de la dernière décade du Ramadan ; dans d'autres il est dit qu'elle se trouve dans les sept derniers jours. Le Saint Prophète Muhammad (s.a.w) a aussi dit que la « Layla-tul-Qadr » se trouve dans les nuits impaires de ces 10 derniers jours.

Selon la sourate Al-Qadr la « Layla-tul-Qadr » vaut plus que 1000 mois. Cela implique que les prières de cette seule nuit sont meilleures que toutes les prières demandées par le croyant au cours de sa vie.

La sourate Al-Qadr fait aussi mention du lien spécial entre la « Layla-tul-Qadr » et le Saint Coran en affirmant : « Assurément, Nous l’avons fait descendre pendant la Nuit de Al-Qadr. » La révélation du Saint Coran débuta au cours du Ramadan, et l'ange Gabriel venait faire réciter au Saint Prophète Muhammad (s.a.w) tout le Coran qui avait été révélé jusqu'alors. Avant l'avènement du Saint Prophète Muhammad (s.a.w) les ténèbres régnaient sur terre et sur mer. La direction de la part de Dieu se faisait âprement sentir, d’où la révélation du Saint Coran. Ceci a été mentionné dans les versets suivants :

حم (2) وَالْكِتَابِ الْمُبِينِ (3) إِنَّا أَنْزَلْنَاهُ فِي لَيْلَةٍ مُبَارَكَةٍ إِنَّا كُنَّا مُنْذِرِينَ (4) فِيهَا يُفْرَقُ كُلُّ أَمْرٍ حَكِيمٍ (5) أَمْرًا مِنْ عِنْدِنَا إِنَّا كُنَّا مُرْسِلِينَ (6) رَحْمَةً مِنْ رَبِّكَ إِنَّهُ هُوَ السَّمِيعُ الْعَلِيمُ

« Ḥā Mīm (Le Très-Louable, le Seigneur de l’Honneur). Par ce Livre explicite. Vraiment, Nous l’avons révélé en une Nuit bénie. Vraiment, Nous avons depuis toujours averti. Toutes les questions de sagesse y sont décidées, par Notre propre commandement. En vérité, Nous avons toujours envoyé des Messagers, comme une miséricorde de la part de ton Seigneur. En vérité, Il est Celui Qui Entend Tout, l’Omniscient. (Le Saint Coran, chapitre 45, versets 2 à 7)

Mille quatre cents ans de cela le Saint Coran a dissipé l'obscurité qui régnait sur Terre ; cette période de renouveau spirituel est aussi appelée « Laylat-ul-Qadr ».

Commentant sur cet aspect de la Nuit de la destinée, Hadrat Mirza Ghulam Ahmad, Messie Promis (a.s) déclare :

« En méditant sur les sens de la sourate Al-Qadr l’on y découvre un point subtil : Dieu y mentionne clairement que quand apparaîtra sur Terre un réformateur venant de Sa part, il sera accompagné d’anges qui attireront nombres de personnes vers la vérité. Selon ces versets, si lors du règne de l’obscurantisme et de l’insouciance, les gens se tournent volontairement et de façon inattendue vers la religion, ce sera là un signe que le réformateur spirituel est apparut, car ce mouvement ne peut se faire sans l’entremise de l’Esprit Saint.

Cette impulsion est de deux types : l’une parfaite et l’autre imparfaite. L’impulsion parfaite purifie l’âme, affine dans une grande mesure l’intelligence et la compréhension, et accentue le mouvement vers la vérité. L’impulsion imparfaite, qui est occasionnée par l’Esprit Saint, affine certes la compréhension, mais en raison de l’absence de faculté saine [en la personne concernée], elle n’engendre pas le mouvement vers la vérité. A cet état s’applique le verset : « Il y a une maladie dans leur cœur et Allah a aggravé leur maladie…» (Le Saint Coran, chapitre 2, verset 11). La stimulation de l’intelligence et de la compréhension rend leur état postérieur pire que leur état antérieur ; c’est ce que nous voyons à l’époque de chaque prophète. Ces derniers sont accompagnés d’anges, qui par des impulsions intérieures, stimulent le monde en générale. Les fils de la droiture sont attirés vers les prophètes ; et quant à la progéniture de Satan et des malveillants, elle sort de son état de négligence et se tournent certes vers la droiture, mais en raison de ses défauts, elle ne se penche guère vers la vérité.

Ainsi, l’action des anges qui accompagnent le réformateur céleste a de l’effet sur chacun. Mais elle agit positivement sur les âmes pieuses et négativement sur les méchants. Et le verset « il y a une maladie dans leur cœur et Allah a aggravé leur maladie » cité plus haut évoque ces effets contradictoires.

Il est essentiel de comprendre que la nomination de chaque prophète augure une « Layla-tul-Qadr » durant laquelle ce prophète et le livre qui lui est offert descendent du Ciel. Ces prophètes sont aussi accompagnés d’anges. Mais la plus grande « Layla-tul-Qadr » fut celle accordée à notre Saint Prophète Muhammad (s.a.w). En vérité le pan de cette « Layla-tul-Qadr » s’entend de la période du Saint Prophète Muhammad (s.a.w) jusqu’au Jour de la Résurrection. Et toute stimulation de sentiments et facultés intellectuelles qui s’étend de cette période jusqu’à nos jours est le résultat de la « Layla-tul-Qadr ». La seule différence est que la stimulation des facultés intellectuelles des vertueux est parfaite et saine. Cette même stimulation à un effet pernicieux sur les facultés des méchants. Lorsque le suppléant du Saint Prophète Muhammad (s.a.w) est envoyé au monde cette impulsion prend de l'ampleur et agit. Elle commence à agir invisiblement sur les facultés de l'homme alors que ce suppléant se trouve encore dans l'utérus de sa mère. Et chacun reçoit ces impulsions dans la mesure de ses facultés. Lorsque le suppléant reçoit toutes ses prérogatives l’amplitude de cette stimulation s’accentue dans une grande mesure.

Ainsi la « Layla-tul-Qadr » qui apparaît avec la venue du suppléant du Saint Prophète Muhammad (s.a.w) n'est qu'une branche – ou sinon le reflet – de la « Layla-tul-Qadr » qui est accordée au Saint Prophète Muhammad (s.a.w). Dieu a conféré à cette « Layla-tul-Qadr » un statut des plus élevés, ainsi décrit dans le verset suivant :

« Toutes les questions de sagesse y sont décidées » (Le Saint Coran, chapitre 44, verset 5). C'est-à-dire, toute parole de sagesse et de connaissances seront divulguées au cours de cette « Layla-tul-Qadr » qui va durer jusqu'au Jour de la Résurrection. Le monde regorgera de connaissances étonnantes et d'inventions des plus extraordinaires. Et elles seront mises en application selon les capacités et les aptitudes intellectuelles de tout un chacun. Mais tout cela va se faire par l'entremise de ces impulsions puissantes au cours de la période de l'apparition du suppléant du Saint Prophète Muhammad (s.a.w). Ce même verset a été explicité en détail dans la sourate Al-Zizal. Cette dernière a été révélée après la sourate Al-Qadr afin de mettre en évidence la pratique de Dieu, à savoir que la parole divine et le prophète sont envoyés au cours de la « Layla-tul-Qadr ». Les anges sont envoyés au cours de la même période ; et par l'entremise de ces derniers il y a une impulsion qui pousse les gens vers la vertu. Depuis la période obscure de l’égarement jusqu'à l'aube, les anges s’appliquent à attirer les âmes pures vers la vérité. (Ruhani Khazain, volume 3, page 155-160, Izalah Auham première partie)

Ils sont nombreux aujourd'hui parmi les musulmans a déclaré qu'on a besoin d'un réformateur ou du califat au sein de l'Islam afin de guider les musulmans. Mais malheureusement ils ne font pas l'effort de méditer sur les paroles du Messie Promis (a.s). Les oulémas de son époque affirmaient eux aussi qu’un guide spirituel se fait attendre. Mais lorsque Hadrat Mirza Ghulam Ahmad se proclama Messie et Imam Al-Mahdi, il fut rejeté par ces mêmes oulémas qui appelaient de leurs vœux la venue du choisi de Dieu. D'autres, à l'instar de Hadrat Maulvi Nur-Ud-Din (r.a) et de Hadrat Shahibzada Abdul Latif (r.a), l’acceptèrent en dépit de la distance qui les séparait de Qadian. La maladie de ceux qui sont orgueilleux s'aggrave davantage avec la venue d'un prophète de Dieu. Ces fourbes peuvent certes encourager les autres à faire le bien mais leurs paroles n'ont pas d'effet puisqu'elles sont dénuées de toute spiritualité. Au nom de la religion on est en train de faire couler le sang. L'apparition de ces aspects positifs et négatifs concernant la religion sont autant de preuves que le choisi de Dieu est venu et que cette « Laylat-ul-Qadr » est apparue.

La « Laylat-ul-Qadr » du Saint Prophète Muhammad (s.a.w) s'est manifestée de nouveau avec l'avènement du Messie Promis (a.s). Il incombe aux ahmadis et à tous les musulmans de la Ummah la respecter afin de profiter des faveurs perpétuelles du Saint Prophète Muhammad (s.a.w).

Aveuglés par leur orgueil, nos ennemis nous persécutent et désirent notre destruction. Mais l'on ne peut détruire les Jama’at de Dieu. Qu’Allah fasse que cette période de persécution soit suivie de la « Laylat-ul-Qadr », qui procurera certainement la victoire à la communauté et sera source de paix.


(Le site islam-ahmadiyya.org prend l’entière responsabilité de la publication de ce résumé)