Imprimer

Ramadan - Coran - Purification - Prières Taravih - Islam - Ahmadiyya

Ramadan, le pardon des péchés et l'exaucement des prières

- par Hadrat Mirza Masroor Ahmad -

Ayant pris pour thème le Ramadan, Sa Sainteté le Calife a présenté au tout début de son sermon du 13 août 2010 le verset 187 du chapitre 2 du Saint Coran dans lequel Dieu déclare :

وَإِذَا سَأَلَكَ عِبَادِي عَنِّي فَإِنِّي قَرِيبٌ أُجِيبُ دَعْوَةَ الدَّاعِ إِذَا دَعَانِ فَلْيَسْتَجِيبُوا لِي وَلْيُؤْمِنُوا بِي لَعَلَّهُمْ يَرْشُدُونَ

« Et quand Mes serviteurs t’interrogent sur Moi, certainement Je suis tout près. J’exauce la prière du suppliant quand il M’implore. Ils doivent donc M’écouter et croire en Moi afin qu’ils soient bien guidés. » (Le Saint Coran, chapitre 2 verset 187)



Téléchargez la version mp3 du sermon
sermo...2010.mp3 16049 kb .mp3

Ce verset suit les versets dans lesquels Dieu a évoqué le jeûne du Ramadan. Le message donné ici est que le croyant doit entamer une lutte constante s'il désire être un véritable serviteur de Dieu et s'il veut que ses prières soient exaucées. Le Ramadan lui facilite cette tâche, mais il se doit de respecter toutes les conditions y afférentes.

Dieu n'a point besoin que l'homme s’affame ; Il n’a pas besoin non plus d’actes de dévotion ostentatoires. Le verset précédent mentionne la condition requise pour l'acceptation des prières : «...ils doivent donc M'écouter... » et «...croire en Moi ». Une croyance qui se limite à une déclaration verbale ne sert à rien. L'on doit s'évertuer à parfaire sa foi et c'est là que l'on sera considéré comme un croyant véritable.

Le Saint Prophète Muhammad (s.a.w) est le modèle de tout musulman

Le Livre Saint est la direction à suivre pour ceux qui souhaitent parfaire leur foi en Dieu et atteindre les sommités de la vertu.

ذَلِكَ الْكِتَابُ لَا رَيْبَ فِيهِ هُدًى لِلْمُتَّقِينَ

« Ceci est le Livre parfait, dans lequel il n’y a pas de doute. C’est une direction pour les gens pieux » (Le Saint Coran, chapitre 2, verset 3)

Le Saint Prophète Muhammad (s.a.w) personnifie les enseignements du Saint Coran, il est le modèle parfait pour le croyant :

لَقَدْ كَانَ لَكُمْ فِي رَسُولِ اللَّهِ أُسْوَةٌ حَسَنَةٌ لِمَنْ

كَانَ يَرْجُو اللَّهَ وَالْيَوْمَ الْآَخِرَ وَذَكَرَ اللَّهَ كَثِيرًا

« En vérité, dans le Prophète d’Allāh vous avez un excellent modèle pour celui qui garde l’espoir en Allāh et le Dernier Jour, et qui se souvient d’Allāh beaucoup. (Le Saint Coran, chapitre 33, verset 22).

La mosquée Baitul Futuh de Londres

Le Prophète de Dieu (s.a.w) est l’idéal du croyant, c'est lui le champion dans le domaine de la piété, et c'est lui qui d'entre tous les hommes était et sera le plus proche de Dieu. Il est plus qu’évident que c'est à lui que les croyants vont poser la question : « Où se trouve Dieu ? »

Le musulman n'a pas d'autre modèle que le Saint Prophète Muhammad (s.a.w). S'il y a d'autres exemples à suivre ce sont ceux des compagnons du Saint Prophète Muhammad (s.a.w). Grâce à ses écrits le Messie Promis (a.s) nous a appris la valeur réelle du Saint Coran et a inculqué en nous l'amour pour le Saint Prophète Muhammad (s.a.w). Ainsi donc pour affiner sa vision spirituelle et pour se rapprocher de Dieu, le croyant doit se tourner vers ce modèle parfait.

Le Ramadan mois de prières et de dévotions

Le Ramadan est le mois consacré à l'adoration de Dieu ; l'on doit aussi éviter de commettre tout péché et s'évertuer à s’acquitter de ses devoirs envers autrui. Durant le Ramadan les actions du Saint Prophète Muhammad (s.a.w) prenaient une tout autre allure. Il était certes très généreux durant les jours ordinaires, mais au cours du Ramadan l'on dit que sa générosité était sans limites et ressemblait à des rafales de vent. C'est vrai que l'on ne pourra jamais atteindre le niveau du Saint Prophète Muhammad (s.a.w) mais il nous est enjoint de le prendre pour exemple. Dieu a octroyé à chacun d'entre nous des aptitudes qui lui sont propres, et Il s'attend à ce que nous fassions de notre mieux sur cette voie.

Le terme jihad signifie faire de son mieux avec zèle et enthousiasme jusqu'à l'épuisement. À ce sujet le Saint Coran déclare :

وَالَّذِينَ جَاهَدُوا فِينَا لَنَهْدِيَنَّهُمْ سُبُلَنَا وَإِنَّ اللَّهَ لَمَعَ الْمُحْسِنِينَ

Et quant à ceux qui font des efforts pour Notre cause – Nous les dirigerons assurément sur Nos voies. Et, en vérité, Allāh est avec ceux qui font le bien. (Le Saint Coran chapitre 29, verset 70)

De par Sa grâce Dieu multiplie les efforts insignifiants de celui qui lutte dans sa voie. Dans un hadith il est dit que Dieu affirme : « Celui qui avance vers Moi la distance d’une main, Je m’avance vers lui d’une coudée ; celui qui avance vers Moi d’une coudée, Je m’avance vers lui d’une brasse ; et lorsqu’il marche vers Moi, Je cours vers lui... » Il incombe de ce fait à l'homme de faire le premier pas dans la direction de Dieu.

Durant les jours ordinaires le Saint Prophète Muhammad (s.a.w) respectait les moindres commandements de Dieu. Blessé, alors qu'il ne pouvait même pas se tenir debout, il partait à la mosquée pour prier en congrégation. Au cours de la bataille d’Uhud, alors qu'il souffrait d'une blessure subie à la joue, il se présenta à la prière suite à l'appel du muezzin. Son épouse, Hadrat Aisha (r.a), déclare qu'on ne peut décrire ni la beauté ni la longueur de ses prières.

Dieu demande au Saint Prophète Muhammad (s.a.w) de proclamer :

قُلْ إِنَّ صَلَاتِي وَنُسُكِي وَمَحْيَايَ وَمَمَاتِي لِلَّهِ رَبِّ الْعَالَمِينَ

Dis: « Assurément, ma Prière et mon sacrifice et ma vie et ma mort appartiennent à Allāh, le Seigneur des mondes ; » (Le Saint Coran chapitre 6, verset 163). Il est donc impossible que le Saint Prophète Muhammad (s.a.w) ait pu un seul instant négliger ses devoirs envers Dieu. Tout cela est le résultat de son amour profond pour son Créateur. Ce dévouement nous le voyons tout au long sa vie et pas uniquement au cours du Ramadan.

C’est de l'égoïsme que de se présenter à la mosquée uniquement au cours du Ramadan ou de se tourner vers Dieu que lorsqu'on est accablé de malheurs. Le véritable croyant est constant dans sa lutte, Ramadan ou pas, quelles que soient ses émotions. La situation des ahmadis au Pakistan a poussé beaucoup d'ahmadis du monde à se tourner davantage vers Dieu. Les événements du Pakistan et les deux Jalsa Salana organisées dernièrement ont eu pour effet de maintenir les ahmadis sur cette voie. Le Ramadan leur offre maintenant la bonne nouvelle de l'acceptation de leurs prières. Selon le Messie Promis (a.s) la prière principale du croyant est d'implorer Dieu de lui défaire de ses péchés. Une fois pure aux yeux d'Allah, Celui-ci comblera ses besoins.

Le Ramadan et le Coran

Le Ramadan offre l'occasion aux croyants de méditer sur les préceptes du Saint Coran qu'ils se doivent de respecter. À titre d'exemple le Saint Coran déclare :

وَأَوْفُوا بِالْعَهْدِ إِنَّ الْعَهْدَ كَانَ مَسْئُولًا

« Et remplissez le pacte ; car l’on sera interrogé au sujet du pacte. » (Le Saint Coran, chapitre 17, verset 35).

Le non-respect des engagements est à la base de disputes qui rongent la société. Le mensonge, que le Saint Coran qualifie d'acte polythéiste, est aussi monnaie courante. Mais la foi et le mensonge ne peuvent aller de pair ; celui qui ment ne peut jamais être un serviteur de Dieu. À ce sujet le Messie Promis (a.s) déclare : « Le Saint Coran considère le mensonge comme une abomination tout comme Allah dit :

فَاجْتَنِبُوا الرِّجْسَ مِنَ الْأَوْثَانِ وَاجْتَنِبُوا قَوْلَ الزُّورِ

Ici les mots mensonge et idolâtrie ont été utilisés en conjonction. Certainement le mensonge est une idole car autrement personne ne délaissera la vérité. Tout comme une idole n’a d’autre chose qu’un extérieur artificiel, de même le mensonge n’a aucune réalité intrinsèque. Ceux qui mentent perdent leur crédibilité de sorte que même lorsqu’ils disent la vérité, on pensera qu’il y a peut-être un élément de mensonge dans leurs propos. Il ne sera pas facile à ceux qui ont l’habitude de mentir de se débarrasser de ce défaut, s’ils veulent le faire. Il leur faudra faire beaucoup d’efforts pour y arriver. »

Evitez le mensonge au cours du Ramadan

Le jeûne du Ramadan et le mensonge ne vont certainement pas de pair. Dans un de ses nombreux hadith à propos du Ramadan le Saint Prophète Muhammad (s.a.w) a déclaré : « Allah n’a que faire du jeûne de celui qui n’évite pas le mensonge et la duperie. » Bukhārī Kitāb-Us-Sawm

Les liens de parenté sont ces temps-ci mis à mal. C'est une des raisons derrière les nombreuses ruptures de couple. Les époux se doivent de respecter les parents des uns et des autres tout comme le préconise les versets (le Saint Coran, chapitre 4, verset 2) que l'on cite au cours des célébrations de mariage. Le Saint Prophète Muhammad (s.a.w) nous sert de modèle dans ce domaine aussi. Non seulement qu'il a respecté les liens de sang mais il était aussi plein d'égards envers les parents de sa mère nourricière.

À la fin de son sermon Sa Sainteté le Calife a enjoint aux ahmadis du monde entier de prier pour leurs frères du Pakistan. Les leaders de ce pays ne savent pas ce qui leur est réservé. Que Dieu accorde Sa protection à la Communauté Islamique Ahmadiyya et qu'Il réduit à néant les complots de l'ennemi. Qu'Il nous fasse voir la victoire de l'Islam et de l'Ahmadiyya !


(Le site islam-ahmadiyya.org prend l’entière responsabilité de la publication de ce résumé)