PDFImprimer

L'Ahmadiyya en Italie

- par Hadrat Mirza Masroor Ahmad -

Le sermon du vendredi 16 avril 2010 de Sa Sainteté le Calife fut prononcé à Pietro de Castel dans la région de Bologne. D'emblée Sa Sainteté a déclaré que c'était la première fois qu'on transmettait en direct un sermon du vendredi d'Italie.

La communauté n'a pas encore de centre ou de mosquée en Italie, en dépit d’un nombre important d'ahmadis qui y résident depuis un certain temps. Le terrain qui se trouve à Bologne a été acheté deux ans de cela, et la communauté Ahmadiyya projette d'y bâtir une mosquée et un centre. Certains riverains s'y opposent en raison de leur animosité à l'égard de l'Islam, une animosité exacerbée par le comportement nuisible de certains groupes musulmans. Ceux qui nourrissent antipathie à l'égard de l'Islam trouveront toujours des moyens pour jeter le discrédit sur cette religion ; ils profiteront des moindres infamies de certains musulmans pour attiser les sentiments islamophobes.

Téléchargez la version mp3 du sermon
sermo...2010.mp3 16397 kb .mp3


 

Par la grâce de Dieu, la communauté Ahmadiyya est en train de bâtir des mosquées en Europe. Certes il y a des obstacles, voire des refus dans certains cas, mais Dieu ouvre des portes lorsqu'on n'essaye de fermer d'autres. Cet élan pour la construction des mosquées en Europe vient de la part de Dieu ; nous n'avons aucun mérite à faire valoir à ce sujet et ce n'est pas non plus le fruit de nos efforts. La communauté a dû faire face à une certaine résistance à dans la région ; mais lorsqu'on a présenté au maire et aux conseillers municipaux les véritables enseignements de l'Islam ainsi que les valeurs de la communauté Ahmadiyya, ils nous ont soutenu dans nos démarches.

Les ahmadis d'Italie ont de grandes responsabilités ; ils vivent dans le pays où se trouve la papauté et le centre du catholicisme. Certes à la papauté a été réduite à une fonction mondaine, mais la grande majorité des chrétiens d'Europe sont catholiques et ont du respect à l'égard du pape. Et selon le décret de Dieu, la tâche impartie au Messie du Saint Prophète Muhammad (s.a.w) est de réunir sous la bannière de l'Islam toutes les âmes pures du monde.

La communauté musulmane Ahmadiyya en Italie n'a pas de missionnaire permanent. Il incombe aux ahmadis de ce pays d'être des modèles dans le domaine de la moralité et de la spiritualité et du respect des lois, afin qu'il n'y ait pas d'obstacles pour la venue d'un missionnaire ici.

Les ahmadis de ce pays doivent honorer leur serment d'allégeance et faire preuve de fidélité à l'égard du califat. Les premiers chrétiens, qui croyaient en l'unicité de Dieu, ont subi maintes persécutions en ce pays ; mais lorsque toute la population embrassa le christianisme, ils ont détourné la croyance en un Dieu unique en trinité. Les ahmadis ont le devoir de répandre le message du Messie du Saint Prophète Muhammad (s.a.w), et de remplacer la trinité par l'unicité.

sa Sainteté le Cinquième Calife - Mirza Masroor Ahmad
Hadrat Mirza Masroor Ahmad

Les serviteurs du Messie Promis et Imam Al Mahdi auront des sacrifices à faire pour transmettre son message aux autres. Ces sacrifices seront tributaires de la Taqwa, de leur lien avec la Jama‘at, de leur fidélité à l'égard du Califat. Ils seront prêts à faire ces sacrifices tant qu'ils auront en tête l'objectif de leur création et tant qu'ils vont placer leur foi au-dessus de tout autre chose.

Ceux qui sont originaires du Pakistan ont ici la liberté de pratiquer leur foi et jouissent d'une meilleure situation financière [que dans leur pays d'origine]. Il y a aussi un nombre important d'Africains au sein de la Jama‘at d'Italie, la majorité étant originaire du Ghana, d'autres venant de l'Algérie ou du Maroc. Ils doivent tous prouver leur reconnaissance envers Dieu en raison de la qualité de vie supérieure dont ils jouissent en ce pays. Et pour cela, ils vont devoir transmettre le message de l'Islam à leurs concitoyens, et à leurs proches. Selon le Saint Prophète Muhammad (s.a.w), le véritable croyant est celui qui aime pour son frère ce qu'il aime pour soi-même. La seule façon de prouver leur reconnaissance est de transmettre à leurs frères ce dont Dieu les a pourvus.

Certains ahmadis de l'Algérie ou du Maroc se sont joints à la communauté Ahmadiyya parce que Dieu les a fait voir le visage du Messie Promis ou d'autres signes en sa faveur dans leurs rêves. Dieu les a ainsi guidés en raison de quelques vertus de leur part, et ils ne pourront jamais retourner la faveur que Dieu leur a accordée. L'homme sera tout le temps l'obligé de Dieu ; les faveurs que Celui-ci lui a accordées sont incommensurables. De même, il sera tout le temps redevable envers ses parents, qui se sont occupés de lui durant son enfance.

La direction est donc une faveur divine comme l'affirme le Saint Coran : « ...c’est Allāh Qui vous a accordé une faveur en ce qu’Il vous a guidés vers la vraie foi, si vous êtes véridiques dans votre revendication d’être des croyants. » (Le Saint Coran, chapitre 49, verset 18). La reconnaissance signifie qu'on doit tout le temps marcher sur les voies de la Taqwa et être régulier dans les cinq prières quotidiennes. Tout acte accompli pour plaire à Dieu se transforme en acte d'adoration. Mais la forme d'adoration la plus parfaite est la Salât. Il sied aux membres de la communauté d'être réguliers dans leurs prières quotidiennes ; c'est un fait qui a été évoqué au tout début du Saint Coran : « ...qui croient à l’invisible, qui observent la Prière, et qui dépensent de ces dons et richesses que Nous leur avons accordés » (le Saint Coran, chapitre 2 verset 4). La Salât (cinq prières quotidiennes) est un moyen important pour gravir les échelons de la Taqwa.

Le Messie Promis a déclaré que toutes les facultés accordées à l'homme ont pour but de générer en lui l'amour pour Dieu et pour qu'il puisse rendre culte à Dieu. Tout homme doit un jour mourir, qu'il soit souverain, qu'il soit le plus riche sur terre, ou qu'il soit un haut fonctionnaire ; et sa conscience sera toujours là pour le réprimander pour ses duperies et subterfuges.

Ne pas se consacrer à son épanouissement spirituel après avoir accepté le Messie Promis sera une marque d'ingratitude envers Dieu. Aujourd'hui le monde musulman est aux abois, et on accepte que le califat est le seul moyen pour faire sortir la Ummah de son marasme. Mais les musulmans ne sont pas prêts d'accepter le Califat promis et établi par Dieu. Après la période du Califat bien guidé (Khilafat Rashidah), ils ont été privés de cette faveur divine parce qu'ils ont enfreint le commandement divin : « Et cramponnez-vous ensemble à la corde d’Allāh et ne soyez pas divisés; » (le Saint Coran, chapitre 3, verset 104). Quand la dissension a commencé à miner les relations entre musulmans, ils se sont éloignés de la Taqwa.

La Taqwa (crainte révérencielle et amour pour Dieu) doit animer le croyant tout au long de sa vie : « Ô vous qui croyez ! Craignez Allāh comme Il doit être craint et ne laissez pas la mort vous surprendre que lorsque vous êtes en état de soumission. » (Le Saint Coran, chapitre 3, verset 103). Mourir en état de soumission signifie tout simplement que le croyant doit s'efforcer de plaire à Dieu à chaque moment de sa vie. L'homme étant faible, il doit tout le temps implorer l'aide de Dieu. Le Messie Promis à déclaré que le perspicace doit tout le temps se préparer pour sa mort. La mort est certaine, mais on ne sait pas quand elle va frapper. D'où la raison de s'acquitter de ses devoirs envers Dieu et envers ses créatures.

À la fin de son sermon, le Calife s'est appesanti sur la question de l'obéissance envers les responsables de la communauté et la coopération que l'on doit voir à tout niveau. Les responsables doivent servir de modèle et se garder d'être la cause de l'égarement des nouveaux venus. Les parents ont le devoir d'impartir une bonne éducation à leurs enfants, afin qu'il y ait une distinction nette entre les enfants des ahmadis et ceux des non-ahmadis.


(Le site islam-ahmadiyya.org prend l’entière responsabilité de la publication de ce résumé)