PDFImprimer

La paix, l'importance de se saluer, et l'attribut Al-Hasib de Dieu

- par Hadrat Mirza Masroor Ahmad -

Dans son sermon du vendredi, Sa Sainteté a expliqué l'attribut Al-Hasib de Dieu (Celui qui tient les comptes, Celui qui rétribue les autres pour leurs actions). Les sens de cet attribut s'appliquent dans toute leur plénitude qu'à Dieu. Dans le verset 87 du chapitre 4, Dieu déclare :

« Et lorsqu’on vous salue d’une prière, saluez d’une prière meilleure ou tout au moins retournez-la. En vérité Allāh tient compte de tout. »

Téléchargez la version mp3 du sermon
sermo...2010.mp3 14382 kb .mp3


 

Ce verset mentionne un enseignement de base de l'Islam, un principe qui garantit la paix dans nos relations avec ceux qui nous sont proches ; une formule incomparable pour établir de bonnes relations avec les autres, même avec ceux qui ne partagent pas les mêmes valeurs que nous. Il y est dit que le musulman doit tout le temps entretenir de bonnes pensées à l'égard de son frère musulman : si quelqu'un vous salue avec la salutation de paix et exprime ses bons sentiments à votre égard, il vous incombe de prier davantage pour lui. Ceci est un devoir moral et social. Seul l'Islam a préconisé un tel enseignement sublime ; à savoir que lorsque vous vous rencontrez vous devez vous saluer par des paroles de prière. Si ces paroles viennent du coeur, elles engendreront la paix et la fraternité dans la société.

Celui qui est salué doit donner une meilleure réponse à la salutation qui lui a été faite. Par exemple, si son interlocuteur lui dit : « Asslamoalaikum » (que la paix soit sur toi) il doit répondre « Wa Alaikum Mus Salaam Wa Rahmatullahi Wa Barakuhu » (que la paix soit sur toi aussi, et les bénédictions et les grâces de Dieu aussi). Ou tout au moins il doit répondre en usant des mêmes paroles. Le Saint Prophète Muhammad (s.a.w) a enjoint aux musulmans de se saluer les uns les autres avec ces paroles de paix. Et ses compagnons ont essayé de se surpasser dans ce domaine.

Grâce à cette pratique, les musulmans vont prier les uns pour les autres. Si les musulmans d'aujourd'hui réfléchissaient à ce propos, ils auraient compris que ce seul commandement pourrait leur garantir la paix. Mais à leur grand malheur ils ont oubliés ces injonctions divines et ils sont en train de s'entre-tuer.

Mosquée Baitul-Futuh - Londres
Mosquée Baitul-Futuh - Londres

Le Messie Promis (a.s), Hadrat Mirza Ghulam Ahmad, est venu de la part de Dieu en tant que garant de paix et de sécurité. Il était animé d'une grande détresse lorsqu'il a présenté son message de paix au monde ; mais le monde en général et les musulmans en particulier n'ont pas répondu à ce message, ils se sont, au contraire, opposés à lui becs et ongles. Au lieu de répondre à cette prière par d'autres prières, ils ont fait du Messie Promis (a.s) la cible de leurs invectives et de leur animosité, et tout cela en dépit du fait qu'il est venu de la part de Dieu. Les musulmans se sont ligués avec les non musulmans pour s'opposer à lui, au lieu d'accepter le message du Saint Prophète Muhammad (s.a.w) et d'accomplir sa prophétie, à savoir, de lui transmettre ses salutations. Ils ont agi ainsi parce qu'ils ont suivi aveuglement les soi-disant érudits musulmans et ont oublié complètement le message véritable du Coran.

Dans un de ses écrits le Messie Promis (a.s) a déclaré :

« Aujourd'hui afin de parachever mes arguments et j'ai décidé de publier à l'intention de mes détracteurs et de mes opposants 40 annonces afin qu'au jour de la résurrection je puisse présenter à Dieu la preuve que j'ai complété la tâche qui m'a été confiée. En toute humilité et avec respect je m'adresse aux érudits musulmans et chrétiens, aux prêtres comme au pundits hindous, et je leur informe que j'ai été envoyé au monde afin de mettre fin aux faiblesses morales et doctrinales et aux erreurs qui ont trait à la foi. Je suis les pas du Messie (Jésus-Christ), c'est pour cette raison que je porte le titre de Messie Promis (a.s). J'ai reçu l'ordre d'établir la vérité dans le monde par l'entremise de signes puissants et d’enseignements purs. Je m'oppose à toute violence au nom de la religion et à tout crime en son nom. J'ai été envoyé afin de faire disparaître les erreurs qui sont en vogue parmi les musulmans. Et afin de les inviter vers les voies de la vertu, de l'indulgence, de la justice et de la droiture. J'informe chrétiens, musulmans et hindous que je n'ai point ennemi sur terre.

J'éprouve pour l'humanité le même amour qu'éprouve une mère pour son enfant, au contraire mon amour dépasse de loin l'amour maternel. Je suis uniquement l'ennemi de ces fausses doctrines par lesquelles l'on assassine la vérité. Il est de mon devoir que d'éprouver de la sympathie à l'égard de l'humanité ; mon principe est de me détourner de tout mensonge, de toute forme de polythéisme, de mauvaises actions, de toute injustice, de tout crime. J'éprouve cette sympathie pour l'humanité parce que j'ai découvert un trésor. Et j'ai découvert dans ce trésor, un diamant précieux et brillant, un diamant si précieux que si j'en distribuais la somme récoltée de sa vente à toute personne vivant sur terre, elles seraient toutes plus riches que la personne qui est la plus riche au monde aujourd'hui. Quel est ce diamant ? C'est le Dieu véritable. Acquérir ce Dieu, signifie Le reconnaître et croire en Lui et établir un lien d'amour sincère avec Lui et recevoir de Sa part de véritables bénédictions. Ce sera un crime abominable de ma part si je privai l'humanité de ce trésor que j'ai découvert. Ce sera un crime de les laisser mourir de faim alors que je me gave. Je ne peux agir ainsi et j'ai le coeur meurtri en voyant leurs souffrances. Je souffre de les voir errer dans les ténèbres ; je désire remplir leurs maisons de ce trésor céleste, je désire emplir leur giron de ce trésor de vérité et de certitudes. » (Lecture Lahore)

Ici en toute humilité le Messie Promis (a.s) exprime ses sentiments de fraternité et d'amour afin que les hommes puissent reconnaître la vérité et se protéger de la destruction. Dieu seul sait comment Il va traiter ceux qui ne se sont pas contentés de rejeter le Messie Promis (a.s) mais qui se sont opposés à lui. Les musulmans doivent réfléchir à propos de leurs déboires et de leurs humiliations : en dépit d'être le meilleur des peuples, ils sont en train de mendier aux autres, et doivent se soumettre, humiliés, aux puissances non islamiques. Dieu n'est-il pas en train de régler leurs comptes ici-bas sur terre ?

Nous avons, quant à nous, la certitude que l'Islam aura le dessus, et cela va se faire par l'entremise du Messie Promis (a.s), le serviteur fidèle du Saint Prophète Muhammad (s.a.w). Il est donc de la responsabilité des Ahmadis que d'avertir et d'informer les musulmans et de leur présenter ce message de paix du Messie Promis (a.s), un message pétri d'amour et d'humilité. Les Ahmadis doivent comprendre en premier lieu le message du Messie Promis (a.s) et doivent suivre les préceptes de Dieu et faire de leur mieux pour répondre à ses pieux sentiments. Pour ce faire, ils doivent faire preuve d'une obéissance indéfectible à l'égard du Messie du Saint Prophète Muhammad (s.a.w).

À propos des sentiments qu’éprouvait le Saint Prophète Muhammad (s.a.w) à l'égard de toute humanité, Dieu déclare dans le Saint Coran : « Assurément, un Messager de parmi vous-mêmes est venu à vous, qui s’afflige de vous voir en difficultés ; qui est plein de sollicitude à votre égard, qui est particulièrement compatissant et miséricordieux envers les croyants. » (Chapitre 9 verset 128)

Voilà donc les sentiments du Saint Prophète Muhammad (s.a.w) à l'égard des non musulmans et des musulmans. La souffrance des incroyants l'affligeait au plus haut point, et cela en dépit du fait qu'il avait subi mille et une peines entre leurs mains. Le Saint Prophète Muhammad (s.a.w) souffrait plus qu'une mère qui voyait son enfant dans la détresse. Il éprouvait une sympathie sincère à l'égard de ses détracteurs, car il voulait qu'ils suivent le droit chemin et puissent ainsi se protéger du châtiment divin. Les suivants du Messie Promis (a.s) doivent être animés des mêmes sentiments ; ils doivent non seulement transmettre ce message aux autres avec ardeur, mais ils doivent aussi prier sincèrement afin que leurs efforts portent leurs fruits. C'est pour cette raison que tout Ahmadi déclare qu'il est prêt à sacrifier sa vie, son temps, son honneur et ses biens pour la cause de Dieu. Les prières faites par le Saint Prophète Muhammad (s.a.w) en plein milieu de la nuit porteront leurs fruits en faveur des vrais croyants jusqu'au jour dernier. Et afin de profiter de ses prières chacun d'entre nous doit, selon ses aptitudes, être miséricordieux à l'égard des autres. Nous devons fermer les yeux sur les fautes d'autrui et faire preuve d'indulgence.

À la fin du chapitre neuf du Coran, Allah déclare : « Mais s’ils se détournent, dis : « Allāh me suffit. Il n’y a de dieu que Lui. En Lui je place ma confiance, et c’est Lui le Seigneur du Trône puissant. » C'est-à-dire que le prophète ne subira aucune perte même si les autres se détournent de lui. Ceux qui n'acceptent pas la vérité et qui s'en détournent subissent les conséquences de leur négation : voilà ce que nous apprend l'histoire des religions.

On accuse à tort que le Saint Prophète Muhammad (s.a.w) d'avoir voulu imposer son autorité sur les Arabes ; le verset cité plus haut répond à cette objection. C'est-à-dire que Dieu suffit au Saint Prophète et qu'il est en train d'oeuvrer pour rétablir Sa Souveraineté sur terre.

Dans un de ses écrits le Messie Promis (a.s) à évoquer le but de sa mission en ces termes :

« La tâche pour laquelle Dieu m'a envoyé est de rapprocher l'homme de Son Créateur et d’établir de nouveau l’amour et la sincérité. Je suis venu afin de mettre fin aux guerres religieuses et afin de jeter les bases de la réconciliation ; afin de dévoiler, de nouveau, au monde ces vérités religieuses qui ont été cachées des regards des hommes. Et afin de dévoiler cette spiritualité qui a été enfouie sous les décombres l'égoïsme… »

À la fin de son sermon, le Calife a déclaré que nous devons prier pour que nous puissions user de toutes nos capacités pour atteindre cet objectif qui est des plus important. Nous ne devons pas craindre le monde, et nous ne devons pas non plus être avides de richesses de ce bas monde : notre but est de faire des efforts constants pour atteindre l'objectif pour lequel le Saint Prophète Muhammad (s.a.w) a été envoyé.


(Le site islam-ahmadiyya.org prend l’entière responsabilité de la publication de ce résumé)