PDFImprimer

Le but de la fondation de la communauté Ahmadiyya

La Communauté Islamique Ahmadiyya fut fondée en 1889. Son fondateur, Hadrat Mirza Ghulam Ahmad (as) de Qadian, déclara être le Réformateur Promis dont la venue était attendue sous différents noms et titres par les suivants de plusieurs religions. Sous la direction divine, Hadrat Mirza Ghulam Ahmad (as) proclama qu’un seul réformateur devait venir et que sa mission était de réunir l’humanité sous la bannière d’une seule religion universelle, à savoir l’Islam. De plus, il expliqua que le Réformateur Promis devait venir comme Prophète subordonné et suivant du Saint Prophète (que la paix et les bénédictions d’Allah soient sur lui) ; et cela conformément aux prophéties de ce dernier concernant la deuxième venue de Jésusas et de l’Imam Al-Mahdi . Il affirma qu’il était bel et bien la personne en laquelle toutes ces prophéties furent réalisées.

De Ludhiana, le 4 mars 1889, le Messie Promisas publia une autre annonce expliquant les buts et les objectifs de la bai‘ah (serment d'allégeance). Il dit :

L’institution de la bai‘ah a été établie uniquement pour rassembler un groupe important de personnes vertueuses de la Jama‘at de sorte que ces dernières puissent avoir un effet saint sur le monde. L’unité prévalente parmi ces gens pieux devrait être une source de bénédictions, de grandeur et d’effets positifs pour l’Islam. Les bénédictions d’être unis autour d’un seul credo pourraient leur permettre de rendre des services nobles et pieux à l’Islam. Ils ne doivent pas être des musulmans paresseux, avares ou inutiles ; ni ne doivent-ils être comme ces êtres indignes qui ont causé de grands torts à l’Islam de par leurs désaccords et leurs dissensions. De surcroît, ils ne doivent pas être comme ceux qui ont sali le beau visage de l’Islam de par leurs conditions impures ; ni ne doivent-ils être comme ces derviches négligents ou ces ermites qui n’ont aucune connaissance de ce que requiert l’Islam, ni ne ressentent de la sympathie pour leurs frères, ni ne manifestent une enthousiasme quelconque pour agir pour le bien de l’humanité. A l’opposé, ils doivent devenir de tels sympathisants de la nation au point de devenir un refuge pour les démunis et des pères pour les orphelins. En servant l’Islam, ils doivent être prêts à se sacrifier comme celui qui est complètement saturé d’amour. Tous leurs efforts doivent se diriger vers la propagation des bénédictions de l’Islam à travers le monde pour qu’une fontaine pure de l’amour d’Allah et de la sympathie pour l’humanité puisse couler de chaque cœur et se rencontrer à un seul endroit pour ressembler à une rivière courante…

Le_Messie_Promis_et_Mahdi
Hadrat Mirza Ghulam Ahmad
Le Messie Promis et Imam Al-Mahdi

Cette communauté est la manifestation de la gloire divine

Dieu, le Tout-Puissant, désire manifester Sa Gloire et démontrer Son Omnipotence à travers ce groupe. Ensuite, Il désire lui accorder la possibilité de faire encore plus de progrès pour que le monde puisse être rempli de l’amour d’Allah, du vrai repentir, de la pureté, de la vraie bonté, de la paix, de la réconciliation et de la sympathie pour l’humanité. Ce groupe sera le groupe particulier d’Allah. Il lui accordera le pouvoir de Son propre Esprit. Il le protègera d’une vie impure et apportera un changement pur dans sa vie. Tout comme Il l’a promis dans Ses bonnes nouvelles empreintes de sainteté, Il fera grandir ce groupe de manière conséquente et des milliers de véridiques se joindront à lui. Il arrosera ce groupe personnellement et le rendra prospère à tel point que son nombre et ses bénédictions susciteront l’émerveillement de tous ceux qui le verront. Telle une lampe placée très haut, il projettera sa lumière sur le monde entier et il sera considéré comme l’exemple des bénédictions de l’Islam. Allah accordera toutes sortes de bénédictions aux suivants parfaits de ce Mouvement, et Il leur accordera la victoire sur tous jusqu’au Jour du Jugement. Il y aura parmi eux des gens qui recevront l’acceptation et l’aide divines. Telle est la volonté de Dieu, le Gracieux. Il est le Tout-Puissant et fait ce qu’Il désire. Toutes forces et toutes puissances Lui appartiennent. (Majmu‘ah Ishtiharat, vol. 1, p. 196-198)

Dans la même annonce, le Messie Promisas déclara que ceux désireux de faire la bai‘ah devaient arriver à Ludhiana après le 20 mars 1889.

Premiers serments d'allégeance et fondation de la communauté Ahmadiyya

Conformément à l’annonce faite plus haut, le Messie Promisas prit le serment d’allégeance le 23 mars 1889, à la maison de Hadrat Sufi Ahmad Jan située à Mahalla Jadid. Hadrat Munshi ‘Abdullahra raconte qu’un registre fut préparé pour enregistrer cet évènement historique, que l’on appela la bai‘ah du repentir et de la recherche de la droiture et de la purification.

En ces jours, la pratique du Messie Promisas était d’inviter les gens un par un dans une chambre où il acceptait leur bai‘ah individuellement. La première personne dont la bai‘ah fût acceptée fut Hadrat Maulana Nur-ud-Dinra. Exhortant ceux qui faisaient cette bai‘ah le Messie Promisas déclara :

En vous joignant à cette Jama‘at, vous devez apporter une transformation complète dans votre vie afin que vous ayez une vraie foi en Allah et pour qu’Il puisse devenir votre Aide dans toutes les épreuves. Vous ne devez pas prendre ces injonctions à la légère ; au contraire, vous devez honorer chacun de Ses commandements et le démontrer dans vos actions. Se tourner vers les moyens matériels pour différentes raisons, et mettre sa confiance entièrement en eux au lieu de faire confiance à Allah équivaut à Lui associer des partenaires ; cela équivaudrait à renier Son existence. Vous devez utiliser les moyens matériels uniquement dans la mesure où ils ne se sont pas considérés comme des partenaires d’Allah. Ma pratique est que je ne vous défends pas de vous servir des moyens matériels mais je vous défends de placer votre confiance en eux. Votre main doit être engagé dans le travail mais votre cœur doit être attaché au Vrai Bien-Aimé.’

L'importance du serment d'allégeance

Il a aussi dit :

Vous qui avez fait la bai‘ah et avez pris un engagement, écoutez ! Il est facile de répéter ces paroles mais il est difficile de les respecter car Satan est toujours en train de faire de son mieux pour rendre l’homme négligent dans sa foi. Satan présente le monde et ses délices comme étant des choses faciles à atteindre et la foi comme une chose difficilement accessible. C’est ainsi que le cœur s’endurcit et chaque action qui suit est pire que celle qui l’a précédée. Si vous voulez faire plaisir à Allah, oeuvrez de toutes vos forces à accomplir cet engagement de vous libérer des péchés.

Qualités des suivants du Messie Promis et Imam Al Mahdi

Il dit également :

Ne proférez pas des mots emplis de méchanceté, ne répandez pas le mal, supportez les réprimandes avec patience et ne confrontez personne ; mais si quelqu’un vous confronte, agissez envers lui avec gentillesse et bonté. Démontrez un excellent exemple de douceur et de conversation plaisante. Conformez-vous à tous les commandements avec un cœur sincère pour qu’Allah puisse être content de vous et que même les ennemis puissent reconnaître les changements survenus en vous après que vous ayez fait la bai‘ah. Donnez des témoignages vrais au tribunal. Tous ceux qui se joignent à ce Mouvement doivent s’établir sur la vérité avec un cœur sincère et de toutes leurs forces pour la vie entière. Dhikr-e-Habib, p. 436–438)

Le repentir

En mars 1903, le jour de ‘Aïd, quelques compagnonsra étaient assis autour du Messie Promisas ; celui-ci déclara :

Ecoutez, vous qui avez fait la bai‘ah aujourd’hui ainsi que tous ceux qui ont fait la bai’ah avant. Je voudrais vous donner quelques conseils. Ecoutez attentivement. La bai‘ah que vous avez faite aujourd’hui est une bai‘ah du repentir. Le repentir est de deux genres : le premier a rapport avec les péchés commis ; c’est-à-dire, se réformer des erreurs perpétrées dans le passé et de faire de son mieux pour redresser les torts commis. Le deuxième est de se protéger dorénavant des péchés et de se protéger du Feu. Allah, le Tout-Puissant, a promis qu’avec le repentir tous les péchés sont pardonnés à condition que le repentir est fait avec un cœur sincère et une intention pure et qu’il n’y ait pas de mauvaises intentions cachées dans le cœur. Allah connaît les secrets que recèle le coeur. Personne ne pourra Le tromper. N’essayez pas de L’induire en erreur. Repentez-vous en Sa présence avec sincérité et non avec hypocrisie. Le repentir n’est pas quelque chose qui soit superflu ou inutile à l’homme. Son effet n’est pas limité uniquement au Jour du Jugement ; plutôt, il redresse les affaires et mondaines et spirituelles. Le repentant acquiert la paix et la prospérité en ce monde-ci et dans l’Au-delà.’ (Malfuzat, vol. 5, p. 187–188)