PDFImprimer

Etre musulman et réussir sa vie dans le monde moderne

Dans les versets 3 et 4 de la sourate 65, Al-Talaq, Allah le Tout-Puissant déclare :

« Ceci est une exhortation par laquelle est guidé celui qui croit en Allah et au Jour Dernier. Et celui qui craint Allah – Il ménagera une issue pour lui, et pourvoira à ses besoins d’où il ne s’y attend pas. Et celui qui met sa confiance en Allah – Il est suffisant pour lui. Assurément, Allah accomplira son but. »

Lorsque le 2e Calife, le Musleh Maw‘ud r.a. était sur le point d’envoyer son fils, le jeune Mirza Nasir Ahmad, en Angleterre pour ses études supérieures, il lui remit une lettre remplie de conseils. L’un de ces conseils était, en résumé, ceci : Ne pense jamais que ta vie dépend des connaissances que tu vas y trouver. Toutes les connaissances qui sont essentielles pour toi se trouvent dans le Saint Coran.

Et il ajouta : « Si toutefois tu n’as pas réalisé ces vérités, alors, sache que tu n’as pas atteint le but de ta vie. Au fait, tu n’es même pas arrivé près de la maison de ton Bien-Aimé Éternel ; tu devrais te méfier de Satan qui rode autour de toi et qui est sur le point de te sauter dessus. »

La vie entière de Hadrat Mirza Ghulam Ahmad, Messie Promis (a.s) et Imam Al-Mahdi et celles de ses compagnons étaient une manifestation merveilleuse de la confiance en Allah, et de comment Allah a toujours pourvu à leurs besoins de façons miraculeuses. Beaucoup d’entre eux étaient des gens éduqués, mais ils ne s’appuyaient jamais sur leurs connaissances dans la vie ; ils faisaient au contraire confiance à Allah. Son compagnon le plus cher, le Hafiz Maulawi Hakim Nourouddine (r.a), médecin royal de grand renom, disait souvent que la guérison ne gît pas dans le remède. La guérison dépend entièrement de la grâce d’Allah. C’est ainsi que l’on constate que le remède qui guérit un malade n’en guérit pas toujours un autre atteint de la même maladie. Tout dépend en réalité de la grâce d’Allah. Donc, celui-là n’est pas sage qui fait confiance à la puissance du médicament au lieu d’implorer Dieu d’y déverser Sa grâce afin que le patient soit guéri.

La plupart des gens font trop confiance à leurs capacités personnelles, à leurs connaissances, ou à leur savoir-faire. Ils font aussi trop confiance aux personnes occupant des postes élevés dans la société, pensant que sans le soutien et l’appui de ces-derniers, ils ne pourront pas réussir dans la vie.

D’autres encore ont grande foi dans les gris-gris et autres fétiches. Ils pensent que sans l’aide des amulettes ou de différentes actions superstitieuses, ils ne pourront jamais réussir.

Toutes ces personnes-là font fausse route. Au lieu de placer leur confiance en Allah, et d’implorer Son aide à tout moment, ils font confiance en des choses qui n’ont pas le pouvoir de les aider. Toute aide apparente qui leur vient des moyens matériels ne vient en fait que sur ordre d’Allah. Sans la permission d’Allah, une personne peut se cogner la tête contre le mur autant qu’elle veut, mais aucun moyen matériel ne pourra l’aider à atteindre son objectif.

Qu’est-ce que la réussite ? Allah dit : « Celui-là à réussi qui a purifié son âme… ». Nous devons donc toujours garder en vue la nécessité constante de purifier notre âme afin d’être comptés parmi ceux qui réussissent dans la vie. Quand nous comparons le cas d’un homme riche, se déplaçant en hélicoptère ou en avion privé, possédant un grand nombre de propriétés dans le monde et qui ne partage pas ses biens avec les indigents, à un Prophète pauvre, rejeté par tous, maltraité et repoussé par tout le peuple, mais qui partage le peu qu’il a avec ceux qui souffrent ; lequel considérerons-nous comme ayant réussi dans la vie ? L’homme dont le cœur aime le monde matériel dira : le riche a réussi. Mais l’homme qui aime Dieu dira : c’est le Prophète qui a réussi. C’est ainsi que Jésus, que la paix soit sur lui, avait dit qu’un chameau passera par le chas d’une aiguille avant qu’un homme riche entrera dans le royaume de Dieu.

En tant que musulman ahmadi, nous devons chercher la réussite dans ces endroits où la purification de notre âme ne sera pas affectée. Par exemple, si un jeune musulman ahmadi cherche la réussite dans une boîte de nuit, cela lui rapportera peut-être de l’argent, mais sa foi et son âme risquent la destruction. De même, celui qui cherche à gagner sa vie dans le commerce de l’alcool, risque de ne recevoir que la mort spirituelle comme récompense. Aussi, les jeunes ahmadis mettent la pureté de leur âme en danger en milieu universitaire aussi bien qu’en milieu professionnel quand ils se laissent aller dans des fêtes ou des rassemblements où les deux sexes se mêlent les uns avec les autres de façon libertine. Donc, la sagesse voudra que les jeunes musulmans choisissent leurs professions avec la crainte de Dieu dans le cœur, et avec discernement, tout en implorant constamment l’aide et la protection d’Allah. Allah les aidera et ne les abandonnera jamais.

Si nous craignons Allah et faisons de notre mieux de ne rien faire qui attirera Sa colère, et si nous plaçons notre confiance en Lui, Il nous promet alors de ménager pour nous une issue, c'est-à-dire un chemin pour nous tirer d’affaire. Et de plus Il nous promet de pourvoir à nos besoins d’où nous ne nous y attendons pas. De surcroît, Allah promet d’accomplir notre but.

Dans la Jama’at Islamique Ahmadiyya, nous avons été témoins d’un très grand nombre de miracles où Allah nous a tirés d’affaire contre vents et marées, et où Il nous a pourvus de Sa miséricorde de façons surprenantes. Chaque ahmadi peut en effet raconter plusieurs souvenirs illustrant l’aide offerte constamment par Allah à ceux qui L’aiment au-dessus de toute chose.

Nous devons écrire à Sa Sainteté le Calife lui demandant ses prières pour la vraie réussite dans la vie. Demandons-lui de prier que nous réussissions à purifier notre âme et à être parmi ceux qui réussissent vraiment dans cette vie. Et seulement ensuite demandons-lui de prier pour notre situation matérielle. Trop souvent nos lettres à Sa Sainteté le Calife ne contiennent rien que des choses insignifiantes ayant trait à ce monde. Embellissons-les avec des prières pour les choses qui amènent à la réussite réelle, celle qui est la victoire de l’âme sur Satan et toutes ses tentations et sortilèges.

Les tentations sont certes très nombreuses dans cette vie moderne. Satan nous appelle par une multitude de belles choses à abandonner Dieu et à nous perdre dans les amusements de ce monde. Mais, nous, musulmans ahmadis, ne pouvons jamais oublier ce que le Messie Promis (a.s) et ses compagnons nous ont enseigné. Ils nous ont ouvert les yeux, et nous ne sommes pas dupes. Nous ne nous laisserons pas être pris au piège par Satan. Nous chercherons à réussir dans la vie afin d’aider ceux qui ont moins que nous. Nous chercherons la réussite seulement là où la pureté de notre âme ne sera pas mise en danger. Et nous avancerons seulement avec l’aide de Dieu que nous implorerons à tout instant. Nous aurons recours aux moyens matériels, certes ; mais nous n’y ferons jamais confiance. Nous ferons confiance seulement à Allah et nous Le supplierons toujours de nous accorder Son aide.

Qu’Allah nous aide à lui faire confiance totale, et qu’Il nous montre les grands signes de Son aide ! Qu’Allah ménage toujours une issue pour nous et qu’Il nous pourvoie de façons surprenantes ! Qu’Allah accomplisse tous nos buts pour nous ! Que toutes les prières de notre cher Calife soient exaucées en notre faveur ! Amine !